Homepage OGC Nice offical website

N

Anciens

May 22, 2019

N'Dioro - Bocandé : une histoire de frères

Ils marchaient toujours ensemble dans la vie. Ce vendredi, ils seront de nouveau côte à côte, malgré les années, malgré la mort. "Frères siamois", Philippe N'Dioro et Jules Bocandé ont fait les beaux jours du Gym à la fin des années 80. Alors quand le premier a accepté d'être mis à l'honneur, en marge de Nice - Monaco, il ne put s'empêcher de penser au second. Le Gym non plus. Ce vendredi, N'Dioro découvrira l'Allianz Riviera et y recevra donc deux trophées des Anciens Aiglons : le sien et celui de son double, parti en 2012. Avant "ce moment spécial", l'ancien Lion indomptable a décroché le téléphone, pour un échange plein de soleil.

Philippe, que ressens-tu avant de revenir au Gym ?
C’est un grand honneur, surtout que je n'ai jamais mis les pieds à l'Allianz Riviera. Je suis ravi, content et ému. J'espère que je ne vais pas pleurer (rires). Nice, c’est mon club de cœur, une vraie histoire d'amour (il y évolua de 1986 à 1989 et en 1990-91, ndlr). On avait une bonne équipe. J’y ai vécu de belles aventures au cours desquelles je me suis fait des amis à vie. Sans oublier le public niçois et ce fabuleux stade du Ray ! J'adore Nice et les Niçois, ils nous ont totalement adoptés avec Jules Bocandé.

Le fameux duo Bocandé - N'Dioro...
On a failli jouer ensemble à Metz, Paris, puis on s'est finalement retrouvé à Nice. Quand il est arrivé, sa famille n'était pas là. Il habitait chez moi. On était toujours ensemble et d'ailleurs, on nous appelait "les frères siamois de la Côte". Quand je n'étais pas chez lui, il était chez moi. Ça allait au-delà du football parce qu'on est également parti en vacances au Sénégal ou encore au Cameroun.

Jules recevra un trophée des Anciens Aiglons à titre posthume ce vendredi. 
Avec le club, nous avons eu cette idée car Jules était aimé par tout le monde et a marqué l'histoire du Gym. Il ne faut pas oublier qu'il a été le premier joueur africain à devenir meilleur buteur du championnat de France (23 buts en 1985-86 avec Metz) et a été capitaine de l'OGC Nice ! Jules était un grand joueur. D'ailleurs, quand il est décédé, il y a eu des funérailles nationales au Sénégal, avec le président de la République. 

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Lorsqu'il a quitté Metz pour Paris, le président de l'époque (Francis Borelli) lui a offert une Porsche blanche cabriolet. L'année suivante, il est descendu à Nice avec cette même voiture mais il ne savait pas qu'il y avait 5 vitesses. Un jour, je lui ai dit : « Jules, tu sais qu’il y a 5 vitesses sur ta voiture ? ll faut savoir conduire pour avoir une telle voiture ! Il y a 5, pas 4 vitesses, c’est pour cette raison que le moteur n’arrête pas de faire ce bruit ! » Jules, c'était quelque chose... (Rires)

Quelle est ton actualité ?
J'habite à Bali, en Indonésie, depuis plus de 20 ans. Mais je suis revenu en France en octobre à cause d'un problème de santé. Je me trouve actuellement à Paris, chez Yannick Noah. Depuis lundi, on fait 3 heures de sport le matin et on joue au golf l'après-midi. Sinon, en ce moment, je travaille également pour l'AJ Auxerre.                                                              

​Quel regard portes-tu sur le Gym actuel ?

Je suis toujours l'OGC Nice. Même des fois, à 3 heures du matin à Bali, je me lève pour regarder les matchs sur beIN SPORTS. Je suis très content que Patrick Vieira soit l’entraîneur parce que c’est un grand monsieur. Il a été un grand joueur et c’est aujourd'hui un super coach. L'arrivée de Gilles Grimandi est également bonne pour le club. Ce sont des hommes qui vont faire avancer les choses.

S.F.

« Raconte-moi... » : Rendez-vous à 19h35 au Café des Aiglons


Avant chaque match à domicile, l'ancien joueur mis à l'honneur par le club part à la rencontre du public niçois au Café des Aiglons (Musée national du Sport, à l'Allianz Riviera). L'occasion pour lui de revenir sur ses années en Rouge et Noir, de répondre aux questions des supporters et de se livrer à une séance de dédicaces. Ce vendredi, Philippe N'Dioro et Mahamane Traoré vous donnent rendez-vous à 19h35.