Homepage OGC Nice offical website

Plus que mérité

Paris 1-1 Nice

May 4, 2019

Plus que mérité

A l'issue d'un match qu'il aurait pu gagner et qu'il a failli perdre, le Gym ramène un point de Paris à l'occasion de la 35e journée (1-1). Un point qu'il doit autant à la qualité de la prestation collective qu'au talent de Benitez, qui a détourné un pénalty de Cavani à la 90'.

La physionomie

Face à Paris et son armée d’étoiles, le scénario était connu en avance : le Gym aurait à défendre avec le plus grand sérieux pour exister. Il fit mieux que ça, puisqu'il chercha à attaquer pour secouer le champion, notamment en 2e période, et ne passa pas loin de "la montre en or", sur un caviar d'Atal pour Saint-Maximin, que le n°7 envoya sur la barre, et derrière lequel le PSG revint. 

Sans imposer un rythme fou, ce dernier fut un danger constant, surtout lors des 45 premières minutes. Mais les Niçois s’appliquèrent à faire bloc, ressortirent le ballon sans trembler – quitte à prendre des risques – et n’hésitèrent pas à prendre les "un contre un" offensifs. Avant la pause, les attaquants azuréens tombèrent souvent sur Kimpembe, Marquinhos et Alves, mais Atal (bien que signalé hors jeu) prouva vite qu’il pouvait y avoir des bons coups à jouer dans la profondeur (26’), et Danilo, dans la foulée de cette action « non-officielle », le confirma en trouvant le poteau.  


Défensivement : Benitez observa avec soulagement une tête de Burner passer à côté (2’), sortit une parade énorme sur un ciseau de Neymar (8’), enleva du cadre un tir croisé de Di Maria (24’) ; Herelle, Dante et Burner jouèrent les pompiers quand il le fallut. Bref, le Gym se montra à l’aise. Ignatius Ganago donna encore un peu plus de liberté à tout le monde, en ouvrant le score d’une frappe monstrueuse (0-1, 46’) au retour des vestiaires. S’il recula, le groupe continua à placer des attaques rapides vénéneuses. L’une d’elle fit basculer la rencontre… du mauvais côté ! A la 58’, Atal mystifia Bernat, adressa un ballon sublime au 2e poteau : Saint-Maximin trouva la barre, Paris obtint un pénalty dans la foulée, Neymar égalisa (1-1, 59’). Les locaux se refirent la cerise au moment où ils auraient dû baisser la tête. Nice chercha à attaquer pout l'emporter, puis concéda un deuxième pénalty incroyable en toute fin de rencontre (suite au recours à la vidéo alors que l'image montrait une main préalable du Brésilien et que Dante ne toucha le 10 parisien qu'après sa frappe). Le grand - l'immense - Benitez détourna la tentative de Cavani et permit aux siens de décrocher un point qui est loin d'être immérité. 

Les choix de Patrick Vieira

Deux changements intervinrent dans le 11 de départ par rapport au succès contre Guingamp. L'un concerna le milieu - où Danilo fut aligné en lieu et place de Makengo ; l'autre l’attaque, où Ganago remplaça Sacko au coup d’envoi. Pour le reste, Patrick Vieira ne bougea pas son équipe.

Benitez débuta dans les buts, derrière une défense composée par Burner, Hérelle, Dante et Sarr.

Au milieu, Lees-Melou et un très bon Danilo encadrèrent la sentinelle Tameze.

Devant, Atal occupa avec classe le couloir droit, Ganago le gauche et Saint-Maximin la pointe. Buteur, le Camerounais laissa sa place sur blessure à l’heure de jeu, et Makengo entra en pointe. Puis glissa à gauche lorsque Le Bihan succéda à Saint-Maximin, à un quart d’heure du terme.

Enfin Srarfi entra en piste à la place de Burner dans les 5 dernières minutes, pour aller jouer la gagne.

Les buts

46’ Sur une ouverture lumineuse de Dante dès la reprise, Ignatius laissa sur place Daniel Alves, puis fusilla Areola du gauche, au premier poteau. Un superbe but. Le 2e en L1 cette saison pour le Camerounais.


60’ Neymar, sur pénalty. Face à Benitez, l’attaquant brésilien ne trembla pas, effectua quelques petits pas en début de course et prit l’Argentin à contrepied.

A Paris, Parc des Princes,
Paris SG 1-1 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

35e journée de L1 - 04/05/2019

30 000 spectateurs environ

Arbitre : Frank Schneider

Buts : Neymar (59' s.p.) pour Paris ; Ganago (46') pour Nice 

Avertissements : Verratti (54'), Cavani (94') pour Paris ; Atal (64'), Dante (90'), Herelle  (94') pour Nice

Paris SG : Areola - D. Alves, Marquinhos (cap), Kimpembe, Bernat - Verratti, Paredes (Kurzawa 65') - Draxler (Diaby 65') , Neymar, Di Maria - Cavani.

OGC Nice : Benitez - Burner (Srarfi 89'), Hérelle, Dante (cap), Sarr - Lees-Melou, Tameze, Danilo - Atal, Saint-Maximin (Le Bihan 75'), Ganago (Makengo 60').