Homepage OGC Nice offical website

Signé Monsieur Atal

Nice 3-0 Guingamp

April 28, 2019

Signé Monsieur Atal

Un triplé de Youcef Atal a permis au Gym de s'offrir Guingamp à l'occasion de la 34e journée de L1 (3-0).

La physionomie

Une victoire se décroche toujours en groupe. Ce dimanche, un homme aura néanmoins éclairé l'Allianz Riviera de son talent, de sa classe et de son audace. Depuis son arrivée, Youcef Atal est rarement passé à côté d'un match. Cette fois, la pépite formée au Paradou a tout emporté sur son passage. Grâce à son triplé - le 1er à l'Allianz depuis Hatem Ben Arfa -, Nice s'est simplifié la vie. Et l'a fait rapidement, lorsque le n°20 décocha une volée limpide du gauche (9'), suite à une transversale millimétrée de Tameze.

Bien entré dans sa rencontre, le groupe rouge et noir géra les débats comme il faut, avec envie et détermination. En 90 minutes, il traversa seulement une zone de turbulences en début de second acte, avant que le suspense ne s'éteigne.

Une tête d’Hérelle à côté (7’) et une frappe monstrueuse de Tameze, boxée par Caillard (9’), toutes deux intervenues avant l’ouverture du score, prouvèrent d'ailleurs très tôt que les Aiglons avaient de la suite dans les idées.

Leur maîtrise le confirma. En première mi-temps, hormis sur une frappe de Ngbakoto captée par Benitez et une tête de Djilobodji à côté, les Niçois ne tremblèrent pas. Mieux, ils faillirent exulter juste avant la pause, sur un coup franc « juninhesque » de Sarr, qui fracassa le poteau d’un Caillard battu.

Les 10 premières minutes après le repos furent le théâtre de nombreuses occasions. A la file : une frappe avec rebond de Merghem (51') faillit surprendre Benitez, qui, aidé de Dante, domina finalement le cuir ; une autre de Lees-Melou fut captée par Caillard (53') ; et une tête de Ngbakoto - seul dans les 6 mètres - passa à côté du cadre (56').

Après ce ping-pong, le Gym fit le break, puis tua les débats 5 minutes plus tard. En y mettant les formes.

Les choix du coach Vieira

Au coup d’envoi, Patrick Vieira aligna de nouveau un 4-3-3.

La ligne basse ne changea pas, puisque Benitez monta la garde derrière Burner, Hérelle, Dante et Sarr.

Au milieu, Tameze démarra en pointe basse, flanqué de Lees-Melou et Makengo.


Devant, Saint-Maximin partit à droite, Atal à gauche (les deux hommes de couloirs permutèrent à la demi-heure) et Sacko en pointe.

En seconde période, Danilo remplaça Makengo, Ganago Atal et Jaziri Saint-Maximin.

Les buts

10’ Une merveille d’Atal. L’international algérien profita d’une longue de Tameze pour régaler l’Allianz, d’une volée du gauche à une touche. Le geste juste, clinique. Le ballon, aidé par le poteau, termina sa course dans les filets.

68' Atal, acte II. Alors que la rencontre n'avait pas encore livré son verdict, la mobylette récupéra un ballon dans le rond central et s'occupa du reste, en solo. Le reste ? Un adversaire éliminé avec un peu de réussite, un "tout droit" plein axe, des adversaires sur le bas côté et un ballon taclé en guise de point final.

73' Atal, suite et fin. Au départ de l'action, Saint-Maximin lança Sacko en profondeur. Ishan leva la tête, centra fort au 2e poteau, et Youcef s'offrit un triplé en taclant. 


L'Aiglon du mach 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-0 EA Guingamp (1-0 à la mi-temps)

34e journée de L1 - 28/04/2019

16 374 spectateurs

Arbitre : Hakim Ben El Hadj

Buts : Atal (10', 68', 73'),  pour Nice

Avertissements : Dante (16'), Tameze (37'), Burner (73') pour Nice ; Merghem (19') pour Guingamp.

OGC Nice : Benitez - Burner, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Lees-Melou, Tameze, Makengo (Danilo 65') - Saint-Maximin (Jaziri 83'), Sacko, Atal (Ganago 77').

EA Guingamp : Caillard - Ikoko, Sorbon (cap), Djilobodji, Rebocho - Merghem (Blas 77'), Phiri (Didot 70'), Ndong, Thuram - Ngbakoto, Coco (Mendy 63').