Homepage OGC Nice offical website

Le Gym battu dans le derby

Marseille 1-0 Nice

March 10, 2019

Le Gym battu dans le derby

Ce dimanche, l'OGC Nice s'est incliné à Marseille lors de la 28e journée de L1 (1-0). Solides dans l'ensemble, les Aiglons n'ont pas su se remettre du but inscrit par Mario Balotelli à l'heure de jeu.

La physionomie

Enfiler une armure et partir à la guerre : voilà ce que les Niçois avaient à faire pour exister face à l’OM. Ils s’acquittèrent de cette tâche durant toute la rencontre, à part à la 62', moment où Mario Balotelli inscrivit l'unique but du soir. Un but difficile à digérer, surtout lorsqu'on observe "la poussette" de Thauvin sur Burner, qui empêche le latéral de fermer derrière Dante.

Piqué lors de ses derniers déplacements (Lille, Angers et Amiens), le groupe rouge et noir s’appliqua à verrouiller les débats. Le bloc bien bas, il parla d’une seule voix et rendit la partie compliquée pour les voisins marseillais. Il résista à un premier quart d’heure difficile en équipe et il y eut toujours un pied, une jambe ou un corps pour fermer les accès. Et lorsque les Olympiens parvinrent à franchir les lignes rouges, Walter Benitez fut parfait, comme sur cette parade exceptionnelle que le portier alla chercher du bout des gants, suite à une « spéciale Thauvin » - une frappe enroulée du gauche destinée à la lucarne opposée (32').


Rassuré par sa solidité, le Gym joua quand il en eut l’occasion, en misant sur la vitesse et la puissance d’Allan Saint-Maximin, aligné en pointe. Sur un ballon dans la profondeur, le numéro 7 déboula à toute allure, s’excentra côté droit et chercha à croiser son essai (22’). Mandanda veilla au grain, mais la percée prouva qu’il pouvait y avoir des coups à jouer, à condition de tenir pour espérer.

L'heure de jeu rendit l'affaire plus compliquée. Après le but, défendre ne suffit plus, et Nice ne parvint pas à se projeter vers l'avant avec assez de justesse. Patrick Vieira adopta un système plus offensif (voir ci-dessous), mais les hommes de la Côte, hormis sur un coup franc de Cyprien, ne purent inquiéter les Provençaux. 

Les choix du coach Vieira

Face au 4-4-2 à plat des Marseillais, Patrick Vieira opta pour un 5-4-1 taillé pour encaisser les vagues. Le coach ajouta même un 2e rideau dans les couloirs, où Atal et Jallet – puis Burner, suite à la sortie prématurée de l'international français, blessé – reçurent l’aide de Tameze et Makengo, alignés à droite pour le premier et à gauche pour le second. 

Dans le coeur du terrain, la doublette Lees-Melou - Walter eut un gros volume de courses. Derrière, les 3 costauds, Hérelle, Dante et Sarr affichèrent de la sérénité. Enfin Allan Saint-Maximin prit la pointe.

Du nouveau à l'heure de jeu 

Suite à l'ouverture du score marseillaise, l'entraîneur azuréen changea de système et passa en 4-3-3. Sarr glissa à gauche, Burner à droite, Atal monta d'un cran, Cyprien remplaça Walter et passa devant la défense, Tameze retrouva l'axe, Saint-Maximin le couloir gauche et Makengo évolua en 9 jusqu'à l'entrée de Sacko, derrière laquelle il retrouva une position de relayeur.

La compo' du Gym à partir de l'heure de jeu
Benitez - Burner, Hérelle, Dante, Sarr - Lees-Melou, Cyprien, Tameze (Sacko 79') - Atal, Makengo, Saint-Maximin.

Le but 

62' Parfaitement servi par Ocampos, Balotelli se fraya un chemin dans le rideau niçois, puis remit le ballon d'où il vint. Imparable.

Le classement 

A Marseille, Orange Vélodrome,
Olympique de Marseille 1-0 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

28e journée de L1 - 10/03/2019

50 935 spectateurs

Arbitre : Benoît Bastien

Buts : Balotelli (62') pour Marseille 

Avertissements : Ocampos (59'), Kamata (69') pour Marseille ; Hérelle (90') pour Nice.

Olympique de Marseille : Mandanda - Sarr, Kamara, Caleta-Car, Sakai - Thauvin (Radonjic 85'), Lopez (Payet 85'), Sanson, Ocampos - Balotelli (Strootman 75'), Germain. 

OGC Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap), Sarr, Jallet (Burner 28') - Tameze (Sacko 79'), Lees-Melou, Walter (Cyprien 67'), Makengo - Saint-Maximin.