Homepage OGC Nice offical website

Mars, et ça repart !

Nice 1-0 Strasbourg

March 3, 2019

Mars, et ça repart !

Pour son 1er match du mois de mars, le Gym a repassé la marche avant. Dominateur avant la pause, solide après, le groupe rouge et noir s'est imposé sur la plus petite des marges à l'occasion de la 27e journée, grâce à une réalisation de Youcef Atal (1-0).

La physionomie

L’envie de se racheter, d’effacer deux déplacements compliqués et de poursuivre la belle série à domicile. Voilà ce qui animait les Aiglons au coup d’envoi. Voilà ce qui les porta pendant 90 minutes. Agressifs, hargneux, joueurs, les Azuréens, conduits par un Dante impérial, mirent tous les ingrédients pour aller chercher les 3 points. A commencer par le plus important : l’application dans les duels. Bien en place, les locaux verrouillèrent les espaces et glissèrent beaucoup de vitesse dans leurs offensives durant les 45 premières minutes, avant de relever les manches pour tenir le score, en partant au charbon.

Résultat ? Ils ne tremblèrent pas dans le 1er acte – hormis sur une frappe de Da Costa détournée par un tacle de Dante - et mirent en danger les Alsaciens. Après un bel essai juste au dessus (5’), Saint-Maximin servit Atal pour une ouverture du score logique (20’). Les Rouge et Noir allèrent de l’avant et n'oublièrent jamais d’assurer leurs arrières. Aligné en pointe et auteur d’un match intéressant, notamment lorsqu’il décrocha pour orienter, Makengo faillit doubler la mise, suite à un service d’un Danilo très actif, mais Sels stoppa la frappe croisée de JV (28’). L’essai longue distance de Cyprien se heurta à un buste visiteur. A la pause, le résultat fut mérité. La moitié du chemin accomplie avec panache.

La seconde moitié se disputa avec le coeur. Le coach changea de système pour renforcer la base arrière (voir ci-dessous) et le Gym tint, en restant dangereux lors de ses sorties de balle. Au bout de 3 minutes, Atal servit Saint-Maximin pour la réciproque du but, mais la tête de ce dernier s'en alla au dessus des bois. Derrière, Strasbourg prit la possession du ballon, mais le Gym demeura de marbre, bien en place. Il faillit doubler la mise sur un nouveau numéro de Saint-Maximin, qui gomma 2 défenseurs des tablettes pour adresser un centre tendu, que Danilo ne put reprendre (69'). Faute de break, Nice se groupa bien bas et encaissa les attaques alsaciennes sans broncher. L'électricité de la fin du match (Danilo et Grandsir furent exclus pour une altercation) ne changea rien au score.

Les choix du coach Vieira

Joueur, le coach Vieira sortit du chapeau un 4-1-4-1 – ou un 4-3-3, en fonction des lectures – pour peser sur les débats en première période, avant de passer en 5-4-1 en seconde. Ses choix furent payants. 

1ère période

Derrière, la vitesse d’Hérelle et la clairvoyance de Dante rassurèrent les troupes. Titularisé à droite, Pelmard fit le job avec métier, tout comme Sarr de l’autre côté. Au milieu, Cyprien partit devant la défense, escorté par un Danilo très offensif et un Lees-Melou toujours aussi actif. Enfin devant, les hommes de couloir pesèrent.

Atal évolua un cran plus haut qu’à l’accoutumée, mit Liénard en difficulté et permit au Gym de trouver la clef des débats.


A gauche, Saint-Maximin vint donner un vrai coup de main défensif à Sarr, avec qui il cadra souvent Lala. Un latéral à qui "l’homme au bandeau" posa mille difficultés, grâce, entre autres, à sa force de percussion. Enfin devant, Makengo offrit des solutions en revenant au coeur du jeu, en point de fixation mobile et précis.

2ème mi-temps

Patrick Vieira changea ses plans dès le début de la seconde période, en optant pour un 5-4-1 plus "classique". Sarr glissa dans l'axe, Pelmard passa à gauche, Atal recula d'un cran et Saint-Max' prit la pointe, avec Makengo et Danilo autour de lui. 

A une demi-heure du terme, Burner remplaça Pelmard, en fermant le couloir et en dégageant sur sa ligne une tête de Mitrovic (80'). Puis Tameze entra à la place de Makengo pour densifier l'entrejeu, et Walter à la place de Saint-Maximin, pour garder le score.


Le but

20’ Allan Saint-Maximin eut un un contre un à jouer avec Lala. Le numéro 7 le joua parfaitement. Après avoir essayé de prendre son vis-à-vis « à la vitesse », ASM conserva le cuir, revint en arrière sur son droit et enroba une merveille de centre au 2e poteau, sur lequel Atal se jeta comme un lion, pour inscrire un superbe but en taclant. Et fêter son retour en fanfare…


L'Aiglon du match 

Le classement 

A Nice, Allianz Riviera
OGC Nice 1-0 RC Strasbourg Alsace (1-0 à la mi-temps)

27e journée de L1 - 03/03/2019

17 479 spectateurs

Arbitre : Eric Wattelier 

Buts : Atal (20') pour Nice

Expulsion : Danilo (89') pour Nice ; Grandsir (89') pour Strasbourg

OGC Nice : Benitez - Pelmard (Burner 63'), Hérelle, Dante (cap), Sarr - Cyprien - Atal, Lees-Melou, Danilo, Saint-Maximin (Walter 91') - Makengo (Tameze 77'). 

RC Strasbourg Alsace : Sels - Lala, Caci, Mitrovic (cap), Koné, Liénard (Ajorque 67')- Sissoko, Thomasson, Prcic - Mothiba (Zohi 76'), Da Costa (Grandsir 84').