Homepage OGC Nice offical website

Sale soirée

Lille 4-0 Nice

February 1, 2019

Sale soirée

Les Rouge et Noir ont donné le bâton pour se faire battre ce soir à Lille. Sèchement battus, les Aiglons ont été punis à trois reprises en contre. Une sale soirée ponctuée par la sortie prématurée d’Atal sur blessure et l’expulsion de Lees-Melou.

 

La physionomie 

Asphyxiés. Les Rouge et Noir, qui évoluaient en blanc, n'auront pas eu une seconde de répit au stade Pierre-Mauroy. Pas de round d'observation face à une équipe du LOSC qui attaqua la partie pied au plancher. Pressés dans leur relance, les Aiglons multiplièrent les pertes de balles fâcheuses, comme sur l'ouverture du score de Leão qui vit Atal se faire contrer par Koné à 80m de ses buts, laissant un boulevard dans son dos à Ikoné. Même cause mêmes effets pour le deuxième but, une perte de balle de Sarr de l'autre côté du terrain, et un sprint d'un autre membre du fameux trio offensif nordiste "BIP-BIP", Nicolas Pepe, qui n'aurait pu faire mieux que cette merveille d'enroulé pied gauche dans le petit filet de Benitez. Le meilleur buteur du LOSC s'était précédemment illustré avec un festival dans la surface qui aboutit à une frappe puissante sur la barre (14').

Après la pause le Gym fut plus consistant, avec une plus grande agressivité à la récupération, mais manqua tout de même de poids devant. Il fallut attendre l'heure de jeu pour voir la première frappe cadrée des Aiglons, signée Danilo. La seconde fut une belle reprise acrobatique de Ganago (75') sur un centre de Burner, que repoussa Maignan. Vingt secondes plus tard Bamba scella l'issue des débats avec un troisième but, le troisième en contre. Pour ne rien arranger, Pierre Lees-Melou sera exclu plus que sévèrement dans les derniers instants pour une semelle sur Araujo, qu'il n'avait pas vu venir...

 

Les choix du coach

Comme à Monaco, le Gym attaqua la rencontre en 3-5-2, avec un duo Saint-Maximin - Ganago. Contrés dès les premières minutes, les Aiglons subirent la vitesse supersonique des attaquants lillois, ce qui obligea Patrick Vieira à revoir rapidement son schéma, en passant en 4-3-3 dès la 18e minute. Sur l'aile droite de celui-ci, Youcef Atal dut céder sa place à Myziane dès la demi-heure de jeu, victime d'une pointe derrière la cuisse sur un sprint. Mais avec trop de déchêt dans son jeu, l'équipe niçoise ne parvint jamais à exister en première période et à semer le doute dans l'arrière-garde des Dogues. 

 

Les buts 

7' Contré à 70m de ses buts, Atal voit Ikoné s'échapper sur le côté gauche et centrer fort pour Leão. Malang Sarr ne peut que dévier le centre et voit le portugais ajuster de manière imparable Walter Benitez pour l'ouverture du score.

37' Lancé à toute allure sur le côte droit Pépé fixe Dante et place un plat du pied gauche parfait au ras du poteau de Benitez.

75' Contre lillois. Pépé côte droit progresse et décale Bamba sur l'autre aile, qui fixe Benitez et inscrit le 3e but lillois.

90'+4 Les ex-niçois s'illustrent avec un centre côté gauche de Jérémy Pied pour la tête piquée de Loïc Rémy qui clôt la marque.

A.D.

A Villeneuve d'Ascq, Stade Pierre-Mauroy,
Lille OSC 4-0 OGC Nice (mi-temps 2-0)

23e journée de L1 - 01/02/2019

30.000 spectateurs environ

Arbitre : Jérôme Miguelgorry

Buts : Leão (7'), Pépé (37'), Bamba (75'), Rémy (90'+4) pour Lille

Avertissements : Koné (42'), Xeka (90') à Lille

Expulsion : Lees-Melou (89') à Nice

Lille OSC : Maignan - Celik, Fonte, Souamoro (cap.), Koné (Pied, 84') - Thiago Mendes, Xeka - Pépé, Ikoné (Araujo, 78'), Bamba - Leão (Rémy, 73')

OGC Nice : Benitez - Hérelle, Dante, Sarr - Atal (Maolida, 33'), Cyprien (Lees-Melou, 70'), Tameze, Danilo, Burner - Saint-Maximin, Ganago (Makengo, 83')