Homepage OGC Nice offical website

Le Gym redémarre

Nice 1-0 Bordeaux

January 12, 2019

Le Gym redémarre

Ce samedi, l'OGC Nice a lancé sa phase retour, en s'imposant face à Bordeaux à l'Allianz Riviera (1-0).

La physionomie 

Quelques opportunités offensives, 1 transformée, pas de but encaissé, 3 points. Voilà le résumé de cette 20e journée dans la Plaine du Var. Secoués par les Bordelais dès l’entame de la rencontre, principalement à cause de pertes de balles à la construction, les hommes de la Côte eurent le mérite de faire mouche sur leur première véritable occasion. Dans la foulée, ils furent sérieux et profitèrent de la maladresse de leurs visiteurs dans le dernier geste. Une stat résume cet état de faits : Bordeaux ne cadra que 2 de ses 10 frappes à la pause, et 4 de ses 18 essais à la fin de la rencontre.

Durant la seconde partie du match, la maladresse s'empara des deux équipes face à la cage, ce qui figea le score, comme le prouva la frappe non-cadrée de Sacko à l’entrée de la surface (69’), parfaitement lancé dans l’espace par Saint-Maximin. Le rythme ne s’enflamma jamais, mais les Aiglons gagnèrent en assurance au fil des minutes. La différence faite, ils gérèrent un précieux avantage en cherchant  (en vain) le break. 

Au final, ils rendirent une bonne copie d'ensemble, ce qui leur permet de renouer avec la victoire.

Les choix du coach Vieira

Exit la base arrière à 3 (ou 5) : Patrick Vieira décida de repasser à un 4-3-3 souvent utilisé en début d’exercice au coup d’envoi de la rencontre. Habitué à l’axe gauche, Malang Sarr glissa dans le couloir, Hérelle et Dante prenant l’axe. Cyprien retrouva une position de sentinelle, Tameze et Makengo un rôle de 8.


Devant, Eddy Sylvestre et Allan Saint-Maximin, animèrent les ailes, Ihsan Sacko prit la pointe. Pour sa première titularisation en L1, Eddy Sylvestre, actif et technique, confirma la belle impression laissée à Toulouse. Allan Saint-Maximin, pour sa part, fut dans tous les bons coups locaux. En vitesse et en percussion.

A l’heure de jeu, Rémi Walter remplaça JV Makengo, poste pour poste, et apporta de la densité au coeur des débats. Bassem Srarfi fut lancé dans le dernier quart d’heure. Touché à l'épaule, le Tunisien fut contraint de laisser sa place 9 minutes plus tard, à Christophe Jallet. Avec cette entrée, le Gym repassa en 5-4-1, avec Saint-Max seul devant.

Le but

15’ Allan Saint-Maximin inscrivit l'unique but de la rencontre sur pénalty, au quart d’heure de jeu. Avec sang froid, en croisant parfaitement son tir et en allant chercher le petit filet. Une juste récompense pour celui qui fut à l’orgine de l’action qui aboutit au pénalty, par un déboulé de la gauche vers l’axe, suivi d’une passe verticale pour Sacko. L’ancien Strasbourgeois, lancé en profondeur, contrôla de la poitrine, accéléra, puis fut déséquilibré par Jovanovic. « ASM » convertit l’aubaine. Sa 4e réalisation de la saison en L1.

L'Aiglon du match

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-0 FCG Bordeaux (1-0 à la mi-temps)

20e journée de L1 - 12/01/2019

15 191 spectateurs

Arbitre : Nicolas Rainville

But : Saint-Maximin (15') pour Nice ; 

Avertissements : Hérelle (22'), Atal (93') pour Nice ; Kalu (26'), Basic (63'), Koundé (79') pour Bordeaux.

OGC Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Cyprien, Tameze, Makengo (Walter 67') - Sylvestre, Sacko (Srarfi 75', Jallet 84'), Saint-Maximin.

FCG Bordeaux : Costil - Sabaly, Koundé, Jovanovic, Poundjé - Plasil (Kamano 60'), Otavio, Basic (Lerager 67') - Kalu, Briand, Karamoh (Cornelius 75').