Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Stade du Ray

Débarqué dans le quartier Saint-Maurice en 1927, l'OGC Nice y restera jusqu'en 2013, y connaissant tous ses titres.

85 ans d'émotions. Et quelles émotions...

Leur première fois, certains ne s'en rappellent même plus. D'autres ne sont pas prêts de l'oublier. Lieu culte de la ville de Nice et du football français, le stade du Ray s'est inscrit comme le point de rendez-vous de générations entières de supporters.

Des centaines de souvenirs dans des milliers d'esprits.

Pensionnaire du « terrain de la Californie », à l'ouest de la ville, l'OGC Nice au succès grandissant prend possession de sa nouvelle antre le 30 janvier 1927 (victoire 3-2 contre une sélection de la Côte d'Azur). Tour à tour nommé « terrain de l'O.G.C.N. », « stade Saint-Maurice » puis « stade Léo-Lagrange », le jardin des Aiglons trouve en le Ray son appellation la plus utilisée.

Si une première tribune de 300 personnes est aménagée côté ouest, il faut patienter jusqu'à 1948 pour que le Ray ressemble à sa forme actuelle, avec la construction d'une tribune Honneur, de 3000 places. La nouvelle place forte de Nice-Nord peut battre de nouveaux records de fréquentation.

Le 8 mars 1959, 22 908 supporters encouragent l'immense Gym dans le choc face à Reims. Le mythique sauvetage des Aiglons face à Strasbourg, le 29 mai 1990, a été vu de leurs yeux par 19997 supporters.

Suite à un incident lors d'un match de Coupe de France contre Bastia, le 8 avril 1992, la tribune est se voit fermée, détruite puis remplacée, deux ans plus tard, par une structure en tubulaires, dernière retouche majeure de notre bon vieux Ray, avant l'ultime match d'une riche histoire qui prendra fin en septembre 2013, avec le déménagement vers l'Allianz Riviera.

Le Ray à travers les époques