Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le point rose

Depuis la saison 2015/2016, L’OGC Nice soutient l’association Le Point Rose qui se bat pour offrir les meilleures conditions possibles aux enfants malades jusqu’à leur dernier souffle et soutient les familles touchées par la perte d’un enfant pour qu’elles puissent continuer à vivre après ce drame et trouver la voie de la résilience.

Membre du programme citoyen du Gym depuis 2015/2016, Le Point Rose est devenu lors de la saison 2016/2017 le sponsor citoyen du Club en Europa League, où il s’est affiché dans le dos du maillot des Aiglons lors des rencontres européennes du Gym, et a pu inviter des familles membres de l’association à assister aux matchs à l’Allianz Riviera.

« Apparaitre sur des rencontres aussi prestigieuses constitue un magnifique coup de projecteur sur notre action en faveur du développement des soins palliatifs pédiatriques et de l'accompagnement des familles ayant perdu un enfant. Le football permet de faire parler de cette cause difficile », souligne Nathalie Paoli, qui a créé l’association après avoir été confrontée à l’inadaptation du milieu hospitalier lors du décès de sa fille, Carla-Marie, emportée à l’âge de 9 ans par une tumeur du tronc cérébral.

« L’OGC Nice a un rôle social important que nous efforçons de tenir chaque jour. C’est notre devoir d’aider les gens qui, au quotidien se battent », rappelle Jean-Pierre Rivère, président de l’OGC Nice. « Et nous sommes fiers de mettre à profit l’exposition qu’implique notre parcours en Europa League pour cette si noble cause ».

Une fois la campagne européenne du Gym achevée, l’OGC Nice et le Point Rose ont organisé des événements en commun destinés à faire la promotion de l’engagement de l’association. Une projection du film « Beauté Caché » traitant du thème de la reconstruction psychologique après la perte d’un enfant, a été organisée conjointement entre les deux entités. 

Enfin, Le Point Rose peut compter depuis le début de l’aventure sur le parrainage de  Yoan Cardinale, très engagé, de par son histoire personnelle, aux côtés de l’association. « C’est avec grand plaisir et un grand honneur que je représente cette association et que j’apporte mon soutien à toutes ces familles qui ont connu des évènements qui arrivent dans la vie mais qui ne devraient pas avoir lieu » a expliqué le gardien du Gym. « J’ai failli perdre mon petit frère quand j’avais 4 ans et j’aurais aimé être suivi par une association comme l’association Le Point Rose. »

 

Le Point Rose

« Notre volonté est d’ajouter de la vie aux jours quand on ne peut plus ajouter de jours à la vie », telle est l’ambition du Point Rose selon Nathalie Paoli.

 

Ses objectifs sont les suivants :

• Offrir les meilleures conditions possibles aux enfants malades jusqu’à leur dernier souffle.

• Faire évoluer les mentalités et humaniser la fin de vie des enfants, au nom du respect de la VIE, celle des enfants mais aussi celle de leurs parents et de leurs proches.
• Aider les familles touchées par la perte d’un enfant à continuer à VIVRE après ce drame et à trouver la voie de la résilience.

 

Comment :

• En développant les soins palliatifs pédiatriques en France à domicile, à l’hôpital et par la création de structures d’accueil spécialisées.
• En formant le personnel soignant et sensibiliser les différents publics concernés, en s’inspirant des expériences réussies pour les adultes, en France et à l’étranger.
• En repensant la prise en charge et l’accompagnement des familles.
• En valorisant la vie à toutes ses étapes pour aider la résilience des personnes touchées par la perte d’un enfant.

 

La Symbolique du "Point Rose"

​Au commencement de sa maladie, Carla-Marie écrivit à 9 ans l’histoire touchante du "Petit Chaperon rose" dans laquelle elle s’identifiait à un point rose détonnant dans un monde bleu où elle vécut très heureuse. 

Le Point rose c’est ce qui rend le bleu plus bleu, plus beau, plus profond.

Après avoir illuminé la vie de ses parents et de ses proches, Carla-Marie est aujourd’hui le Point Rose que l'association veut mettre sur le « i » du verbe aimer, pour tous les enfants en soins palliatifs.

 

Découvrir l’association

http://lepointrose.org