Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym à Nîmes, une 1re depuis…

Historique

6 novembre 2018

Le Gym à Nîmes, une 1re depuis…

Samedi, le Gym se rendra aux Costières pour y défier le Nîmes Olympique, dans le cadre de la 13e journée de L1 (coup d'envoi à 20h). Depuis quand les Niçois n’ont plus voyagé dans le Gard pour se frotter aux Crocos ? Petite promenade dans le temps.

2005, coupe… et claque

Le dernier voyage s’est soldé par une claque, décochée par des Nîmois euphoriques, au coeur d'une soirée glaciale. Le 1er mars 2005, accompagnés de plus de 500 supporters, les hommes de Gernot Rohr gagnent le Gard, où les attend un 8e de finale de Coupe de France. En L1, Nice doute, se bat pour ne pas trop reculer, mais reste sur un succès obtenu au Ray, face à Monaco (2-1), dans un match marqué par le premier coup de génie du jeune Ederson. Deux étages en-dessous, Nîmes incarne l’une des grosses écuries du National. Le rapport de force semble déséquilibré...


... Il l’est, mais pas du bon côté. Survoltés, les locaux sont au-dessus, dans tous les compartiments. OGCNICE.com expliquera, dans son compte-rendu, que « la victoire nîmoise ne souffre d'aucune contestation possible ». Deux buts avant la pause (Coulibaly 19’ ; Verschave 32’ ), deux buts après (Enza 65’ ; Verschave 72’) : le groupe conduit par... Didier Ollé-Nicolle empoche la mise sans trembler. Il sera battu en finale par Auxerre (2-1). De son côté, le Gym bouclera le championnat à la 12e place.

Les compositions 

Nîmes : Duchesne - Benhamou, Yao, Pasqualetti, Cantareil - Horjak, Dembele, Enza, Coulibaly (Zanotti 86’) - Verschave (Oliveras 84’), Beyrac (Kandé 76’)

Nice : Grégorini - Grenet, Cobos, Traoré, Jarjat - Abardonado, Bisconti, Balmont, Dié (Ederson, 46’ ; Vahirua 60’) - Agali (Meslin 74’), Jankauskas

 

2001, dernier déplacement en championnat

Pour trouver trace du dernier Nîmes – Nice en championnat, il faut remonter au tout début du 3e millénaire. Au 22 décembre 2001, plus exactement, à une époque où les deux formations évoluaient en 2e division. A l’aube de cette 21e journée, Nice occupe une confortable 5e position, alors que Nîmes est relégable (18e). La vérité du terrain respecte celle des statistiques, puisque les Aiglons collent un joli caramel à leur adversaire.

Dans une rencontre engagée, Kelly Berville met les siens sur la voie (1-0, 29’), Laurent Gagnier s’offre un doublé (40’ et 48’), et les débats s’achèvent sur un score net et sans bavure (3-0). Le match donnera le ton de la saison pour les deux formations. Sur sa lancée, Nice, avec des jambes et un coeur énormes, ira chercher sa montée, au terme d’un parcours qui restera gravé dans toutes les mémoires. Nîmes sera relégué en National.

Les compositions 

Nîmes : Delaroche, Seck, Vosahlo, Salaun (Bresson 73’), Rizzetto, Martin, Rival, Charpenet (cap) (De Palmas 68’), Boulebda, Ray (Andenas 70’), Pierre.

Nice : Valencony, Angan (cap), Pamarot, Berville, Varrault (Cirilli 78’), Aulanier, Pitau (Nogueira 46’), Evra, Cherrad, Gagnier, Mane (Meslin 59’).

 

 

Février 1981, dernier duel parmi l'élite

Le dernier Nîmes – Nice en 1ère division remonte à encore plus loin. A un temps où Daniel Bravo était encore « international junior », où un autre petit prince, René Bocchi, donnait le tempo au coeur du jeu, où Markovic prenait place sur le banc et où les Crocos ne recevaient pas encore aux Costières. 

Le 1er février 1981, dans le cadre de la 25e journée de l’élite, Gardois et Azuréens se croisent sur la pelouse du stade Jean-Bouin, et les seconds dominent nettement les débats. Bravo (28’), Curbelo (82’) et Gentili (87') valident une précieuse victoire. Les Rouge et Noir boucleront la saison à la 15e place. Le Nîmes Olympique (19e) descendra en D2.

Extraits de France Football

Les compositions

Nîmes : Ruffier, Boissier, Devot, Gallas (Decilia 63’), Jouanne, Bianchi, Ferratge, Gamouh, Dussaud, Marguerite Luizinho (Herrero 13’).

Nice : Rey, Zambelli, Morabito, Curbelo, Arouh (Barraja 62’), Guesdon, Gentili, Bocchi, Bravo, Buscher (Barelli 86’), Nogues

C.D. (source Michel Oreggia)