Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Walter, sans débat

Aiglon du match

1 novembre 2018

Walter, sans débat

Puissant et juste au coeur du jeu, auteur d’un bon doublé, Rémi Walter est votre Aiglon de Nice – Auxerre (3-2) (avec 62% des suffrages). Myziane (17%) et Bassem Srarfi (14%) talonnent l’ancien Nancéien.

Son 1er but est un modèle du genre, et symbolise l’état d’esprit du garçon. Dès sa prise de balle, peu avant la pause, Rémi Walter avait en tête ce qu’il allait faire. Tout était clair, et tout a suivi : une touche pour s’orienter parfaitement, un boulet de canon déclenché rapidement. Pour sa première titularisation de la saison, le milieu de terrain a apporté de la densité au coeur du jeu. De la justesse, de l’application.

Les chiffres ne mentent pas : l’ancien international espoirs fut le Niçois le plus sollicité lors de ce 16e de finale (87 ballons touchés, 78 passes, dont 40 dans le camp adverse – plus haut total du match), preuve que son impact et son pied ont permis aux joueurs qui gravitaient autour de s’exprimer. A 10 minutes du terme, il prit également ses responsabilités pour s’offrir un doublé, en frappant parfaitement un pénalty. Un vrai match plein. Un vrai gros match.

Vous avez également tenu à saluer la prestation de Myziane. Toujours généreux, l’attaquant formé à Lyon a inscrit son 1er but niçois peu avant le quart d’heure de jeu, sur un « une-deux géant » avec Bassem Srarfi, qui remisa en retrait le ballon après une longue course... sur lequel l’international U20 s’arracha, pour faire trembler les filets à la suite d’un ballon taclé avec hargne. Passeur décisif sur le premier but, Srarfi fut également un acteur majeur du 3e. Après une nouvelle course, l’offensif tunisien inventa un superbe dribble, et fut fauché dans la surface bourguignonne. Ce qui déboucha sur un pénalty transformé par Walter. Sorti avec des crampes, Bassem aura été juste et actif.