Accueil Site officiel de l'OGC Nice

1, 2, 3, Walter !

Focus

15 septembre 2018

1, 2, 3, Walter !

Peu sollicité par les attaquants bretons ce vendredi (2 tirs cadrés), Benitez a néanmoins posé son empreinte sur la rencontre, en détournant le 3e pénalty de sa carrière en Ligue 1. Retour, en 3 arrêts sur images, sur les parades du portier argentin, qui présente un taux de 50% de réussite dans l'exercice.

Caen 1-1 (J13, dimanche 19 novembre 2017)

En difficulté (13 unités après 12 journées), le Gym mène à la pause, grâce à un but de Lees-Melou (40’). Mais au retour des vestiaires, les hommes de Lucien Favre reculent. A la 65e minute, Dante dégage de la tête… sur la main de Jallet. Si le défenseur est seul dans la surface, Sébastien Desiage n’hésite pas un instant. Le redoutable Santini (8 pénalties transformés en 2 ans en L1), se présente face à Walter Benitez. Mais l'Argentin, qui dispute son 3e match de championnat, se détend sur sa gauche, et succède à Simon Pouplin, dernier gardien niçois à avoir stoppé un pénalty en L1 (face à Evian TG, le 4 avril 2015 ). Les filets trembleront finalement à la 92e minute, une reprise à bout portant  Ronny Rodelin ôtant 2 précieux points aux Niçois.

Toulouse 1-2 Nice (J15, Mercredi 29 novembre 2017)

2 journées plus tard, l’OGC Nice est dos au mur. En position de barragiste au coup d’envoi, et après une désillusion à la maison (0-5 face à Lyon), il voit le TFC prendre les devants dès la 3e minute. Après avoir exclu Dante à la 40', Johan Hamel sanctionne une main involontaire de Maxime Le Marchand au retour des vestiaires (48'). La suite ? Le grand Walter flaire la frappe décroisée du Suèdois Durmaz et empêche le Gym de sombrer. Un autre pénalty, transformé par Super Mario (80'), puis un ultime but de  Srarfi (92') lui permettront de relancer sa saison.

Nice 2-1 Rennes (J5, vendredi 14 septembre 2018)

Grand artisan de la victoire à Lyon deux semaines plus tôt (0-1), le colosse vit sa première de l'exercice à l’Allianz Riviera. Les Aiglons poussent fort, mais Koubek, puis sa barre, les privent de l’ouverture du score. Si tout le stade réclame un pénalty suite à une obstruction sur Saint-Maximin, c’est de l’autre côté du terrain que Jérôme Miguelgorry accorde la sentence, après une faute de Tameze. En justicier, Benitez empêche Bourigeaud d’ouvrir la marque. Les Rennais y parviendront finalement, sur une frappe déviée de Del Castillo (58’). Sans conséquence pour les Aiglons, qui renversent leur adversaire et remportent leur premier succès à la maison, grâce à des buts de Saint-Maximin et Lees-Melou (2-1).

Ils ont marqué un pénalty à Benitez

Julio Tavares (Dijon 3-2 Nice, samedi 10 février 2018)

Emiliano Sala (Nice 1-1 Nantes, dimanche 18 février 2018)

Clément Grenier (Guingamp 2-5 Nice, dimanche 11 mars 2018)

Premier Aiglon de septembre

Elu Aiglon d'août, Walter Benitez a remporté la première élection du mois ce vendredi.

Avec 47% des voix, le gardien devance d'un cheveu Allan Saint-Maximin (45%), auteur de son deuxième but de la saison face aux Rennais.

F.H.