Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Mieux qu

Nice 2-0 Albissola

7 septembre 2018

Mieux qu'un entraînement

Ce vendredi, Patrick Vieira et son staff ont organisé une opposition amicale face au club voisin d’Albissola, pensionnaire de Serie C. Un entraînement en conditions réelles, remporté par les Aiglons 2 à 0.

Sur le terrain principal du centre d’entraînement, les deux formations ont trouvé ce qu’elles étaient venues chercher. D’un côté, les Italiens, qui disputaient un ultime test avant leurs grands débuts en 3e division. Une compétition que le club de la province de Savone, qui reste sur 3 montées successives, disputera avec un effectif composé en majorité de jeunes pousses prêtées par la Juventus, le Genoa, la Sampodria ou bien encore le Napoli. 

En face, les Aiglons cherchaient à poursuivre leur montée en régime, après avoir enchaîné 4 journées de championnat en 20 jours. En l’absence de plusieurs internationaux, le coach niçois a fait débuter 7 titulaires à Lyon vendredi dernier (0-1), Rémi Watler, Racine Coly, Jean-Victor Makengo et Ihsan Sacko intégrant le 11 de départ. 

Dès l'entame, la physionomie était claire. Si le Gym allait monopoliser le cuir, son adversaire ne lui laisserait pas un centimètre au duel. Dante, Hérelle ou encore Sacko ont pu le vérifier, sans gravité.

Makengo, un but d'attaquant

Après des tentatives de Wylan Cyprien (2’) et Pierre Lees-Melou (5’), c’est Jean-Victor Makengo qui a trouvé l'ouverture. Tel un avant centre, l’ex-Caennais a  gratté un ballon, s’est replacé sur son gauche, avant d’envoyer une lourde frappe sous la barre transversale d'Albertoni (1-0, 16’). Sérieux et appliqué, le Gym prenait là un avantage amplement mérité.


Dans le sillage d’un Adrien Tameze tranchant, et auteur d’un tir puissant à la retombée d’un corner
(24’), les Aiglons ont continué d’avancer. Si les bons centres de Jallet et Coly (37’ et 40’) n’ont pas trouvé preneur, c’est Lees-Melou qui s’est retrouvé tout proche d’alourdir le score. Mais son lob n'a pas surpris le portier, attentif (34').

Sacko en solitaire

Le deuxième but niçois a fini par arriver, juste avant la pause. Lancé à toute allure par l'ex-Dijonnais, Ihsan Sacko a résisté au retour de son défenseur, puis éliminé le gardien, avant de conclure du gauche, dans le but vide (2-0, 45').


Le duo Sacko - Lees-Melou s'est à nouveau illustré au retour des vestiaires, mais il a manqué quelques centimètres à l'attaquant pour reprendre le centre de PLM (53'), qui a ensuite vu son lob mourir derrière la transversale (55').

Une heure de jeu pour jallet

Après une nouveau tir lointain, dévié par le gardien (58'), Adrien Tameze a cédé sa place à l'heure de jeu, tout comme Christophe Hérelle, Walter Benitez et Christophe Jallet. Une semaine après son grand retour en L1, le latéral a ainsi pu enchaîner pour la première fois de la saison (il n'avait joué que 20' lors de la préparation).

Si le rythme est légèrement retombé lors de la dernière demi-heure, le coach Vieira en a profité pour voir à l'oeuvre les jeunes Hicham Mahou, Yannis Clémentia, Eddy Sylvestre ou encore Rémi Mestrallet. Malgré la fougue des entrants, et des ultimes tentatives de Cyprien (75') et Mahou (76', 90'), l'entraînement s'est achevé sur le score de 2-0.

F.H.

A Nice, centre d'entraînement et de formation,
OGC Nice 2-0 Albissola 2010 (2-0 à la mi-temps)

Opposition amicale - 07/09/2018

Arbitre : Vincent Bertrand

Buts : Makengo (16'), Sacko (45') pour l'OGC Nice.

OGC Nice : Benitez (Clémentia 60'), Jallet (Burner 60'), Hérelle (Mestrallet 60'), Dante (cap.), Coly, Cyprien, Tameze (Mahou 60'), Walter, Makengo, Lees-Melou (Sylvestre 75'), Sacko .

Albissola 2010 (11 de départ) : Albertoni, Rossini, Balestrero, Russo, Cais, Martignago, Sibilia, Oukhadda, Damonte (cap.), Gargiulo, Oprut.