Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le marché des Aiglons

Évènement

5 septembre 2018

Le marché des Aiglons

Ce mercredi, deux Aiglons ont investi l'un des plus gros bastions de supporters niçois : le quartier Saint-Roch.

A l'heure du marché, les habitants et commerçants de Saint-Roch ont vu débarquer Mickaël Le Bihan et Youcef Atal. L'attaquant et le défenseur voulaient se glisser, incognito, derrière les étals. Pari manqué. 

Vite repérés, les deux joueurs ont attiré du monde devant leur stand. « Certes, il y a foule, mais ce n'est pas aujourd'hui que je ferai mon meilleur chiffre de ventes » s'amusait Sandrine Romero, qui a vu Micka et Youcef "l'épauler" dans la vente de courgettes, poivrons, et autres légumes de saison.

« Faites une bise à Benitez ! »

Il est vrai que les Aiglons ont rapidement oublié leur rôle de primeur pour enchaîner les photos et autographes. Pour le plus grand plaisir des supporters, revigorés par la victoire de vendredi dernier « A Lyon, toute l'équipe s'est arrachée. Ce sont des valeurs qui nous plaisent » a-t-on notamment entendu. « Vous pouvez faire une bise à Benitez de ma part » a également lancé l'un des habitués des lieux.

Bienvenue chez georges

Habitué à rendre visite aux Aiglons à l'entraînement, l'inénarrable Georges les a cette fois-ci accueillis à bras ouvert. « J'habite juste au-dessus » braillait l'homme aux 3 chiens, déjà présent à l'entraînement  en début de matinée. « Je suis reçu comme si je faisais partie du club depuis 2-3 ans » souriait Youcef Atal, « ravi de découvrir un nouveau quartier. Nice est une ville magnifique ». « Toute cette affection que je reçois, ça facilite forcément mon intégration », poursuivait le latéral, qui « espère reprendre les entraînements collectifs la semaine de Nice - Rennes ».

Saint-Roch presse récompensé

Les deux primeurs d'un jour ont achevé leur parcours à « Saint-Roch Presse ». Thomas Cascio, et sa soeur Julia, étaient ainsi récompensés pour leur implication dans la vente de places de match la saison passée. « Ici, on parle du Gym tous les jours de la semaine. Avant le match comme après, ça ne s'arrête jamais. Quand Nice fait la Une, les journaux partent dans la matinée » raconte le gérant, abonné au stade depuis ses 13 ans. « Le club avait promis une surprise pour le meilleur distributeur. Souvent, les actes ne suivent pas les paroles, mais on sait qu'avec l'OGC Nice c'est différent. Recevoir des joueurs chez nous, c'est un honneur et ça met un sacré coup de projecteur. Tous les habitants du quartier sont venus nous remercier. Ca fait vraiment chaud au coeur ».

F.H.