Accueil Site officiel de l'OGC Nice

« Les joueurs méritaient au moins le nul »

Interview

11 août 2018

« Les joueurs méritaient au moins le nul »

En conférence de presse, Patrick Vieira s'est déclaré déçu pour son équipe, qui aurait mérité selon lui de voir sa combativité récompensée par une égalisation.

Patrick, on imagine que vous aviez rêvé meilleurs débuts…
Oui. On aurait aimé avoir un résultat positif mais malheureusement c’est comme ça. Prendre ce but d’entrée nous a rendu les choses beaucoup plus difficiles. On a essayé, on a tenté mais on n’a pas eu de réussite.

Les médias ont beaucoup parlé durant la préparation de l’inefficacité offensive du Gym…
Ce qui était important ce soir c’était de créer des situations. La réussite n’était pas là mais elle sera peut être là au prochain match. Les opportunités on les a eues. On a manqué de réussite sur 2-3 coups. On n’a pas eu assez de joueurs capables d’attaquer l’espace. On a manqué de présence dans la surface aussi, on doit améliorer notre placement. Mais c’est dommage car les joueurs méritaient au moins le match nul. Il faut continuer à travailler. L’idée, la structure étaient là. Après il faut trouver le bon placement. On a vu de très bonnes choses mais on a encore du travail et on va s’y remettre dès lundi. Renforcer le message technique et tactique qu’on met en place depuis la reprise. Croire en ce qu’on fait. J’ai les idées claires, je ne vais pas changer de trajectoire suite au match de ce soir. On a les joueurs pour jouer de cette manière.

En tant qu’entraîneur, souffrez-nous d’un manque d’attaquants dans l’effectif pour composer votre équipe ?
Sur le match de ce soir, on a surtout manqué de réussite. Vous pouvez aussi avoir ce même manque avec un attaquant supplémentaire. Ce qui est important pour moi c’est de mettre en place ce qu’il faut pour que l’équipe se crée ces opportunités, ensuite la qualité ou la réussite d’un attaquant peut convertir ça. On a réussi à créer les opportunités, surtout en deuxième mi-temps. A force de travail cette réussite sera de notre côté un jour ou l’autre.

On a vu beaucoup de changements dans l’animation offensive, de permutations. Vous étiez à la recherche de la bonne formule ?
On a cherché les solutions pour mettre Reims en difficulté. Allan a changé de côté, il est rentré dans l’axe. Bassem a bougé aussi, Pierre a essayé de trouver l’espace au milieu.

« Un peu trop lent dans la transmission du ballon »

Quel est votre sentiment sur ce but encaissé très tôt ?
Je n’ai pas bien vu l’action, j’ai besoin de la revoir en vidéo. C’est sûr que prendre un but d’entrée c’est décevant. Reims a ensuite eu un bloc très bas et on a eu un peu de mal à trouver des espaces. On a été un peu trop lent dans la transmission du ballon pour les mettre en difficulté.

Vous avez fait un choix fort avec dans le but Cardinale plutôt que Benitez. Pour quelle raison ?
Je n’ai pas envie de m’expliquer sur les choix des uns et des autres pour l’instant. J’ai fait des choix aujourd’hui, j’en referai d’autres la semaine prochaine. Tous les joueurs veulent jouer : Walter, Malang et les autres, mais il n’y a que 11 titulaires.

Quelle est votre idée lors du changement Boscagli - Makengo ?
Reims n’avait plus qu’un attaquant, l’idée c’était de laisser Dante et Hérelle face à lui et avoir nos joueurs beaucoup plus haut. En essayant de prendre la largeur avec Allan (Saint-Maximin) et Youcef (Atal).

Sur un plan personnel comment avez-vous vécu votre première en Ligue 1 comme entraîneur ?
J’étais assez tranquille. J’essayais de communiquer avec les joueurs. Il y avait de l’émotion. Le stress, l’envie de bien faire étaient présents. Cette défaite à la maison fait mal car les joueurs ont fait les efforts et essayé de marquer ce but. Je suis déçu pour eux.