Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Classe comme Dante

Focus

22 juillet 2018

Classe comme Dante

Le capitaine du Gym est un Monsieur. En toutes circonstances. Ce samedi, le 3e match amical des Aiglons lui a donné l’occasion de recroiser l’un de ses anciens clubs : Charleroi (où il évolua de 2006 à 2007). Un club où, au crépuscule de la vingtaine, le futur international brésilien se relança et posa les jalons de « son explosion ». « C’était un plaisir de revenir ici, a-t-il salué, en gentleman, devant la presse belge. Mon passage était une époque très importante pour moi. Une époque où je voulais absolument rebondir. J’ai reçu un accueil très familial et, si j’ai réussi beaucoup de choses dans ma carrière, c’est aussi grâce à Charleroi. Je ne connaissais pas les joueurs actuels, mais les personnes du club oui, et je suis content d’avoir pu les revoir ».
 

Reconnaissance


Applaudi par une partie du public du Stade du Pays de Charleroi, « branché » par une autre qui lui reprochait son départ au Standard de Liège – voisin avec qui la rivalité est forte -, le défenseur central est allé remettre son maillot aux fervents du plat-pays en fin de rencontre. Bon joueur et élégant, comme toujours. « Je ne m’attendais pas à certaines réactions, mais je les comprends. Je suis conscient de ce que les supporters ont fait pour moi. Au Standard, j’ai joué 2 ans, j’ai eu une autre histoire là-bas, j’ai été champion de Belgique, mais ça ne veut pas dire que j’aime moins Charleroi, au contraire. Si je n’étais pas parti là-bas, je n’aurais pas été au Standard, je n’aurais pas été en Allemagne, et ainsi de suite. Je leur serai toujours reconnaissant »