Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Thierry Malaspina : « Des moments uniques »

Marseille - Nice (Gambardella)

24 février 2018

Thierry Malaspina : « Des moments uniques »

Ce dimanche, le groupe U19 de l'OGC Nice se déplace sur la pelouse de l'Olympique de Marseille, en 16èmes de finale de Coupe Gambardella (coup d'envoi à 15h).

Ce derby intervient 2 semaines après celui remporté par les Niçois, en championnat (5-0). « Mais ce ne sera pas la même équipe en face, prévient Thierry Malaspina, l'entraîneur des U19 du Gym. Ils devraient faire redescendre 4 joueurs de National 2, et peut-être même Kamara, qui fait partie du groupe pro. La Gambardella est une priorité pour eux, tout comme battre Nice ».

Du côté rouge et noir, le staff devra se passer des services de Ganago, Sylvestre, Assoumani et Pierret, blessés. En revanche, il pourrait profiter de l'absence de match en N2 pour réintégrer Hamache et Mahou, habituellement appelés en réserve.

« J'attends de connaître le groupe des pros' pour savoir si Andy (Pelmard) sera avec nous, ajoute Malaspina. Mais notre but, c'est que nos jeunes évoluent en équipe première. Je ne serais pas déçu s'il était convoqué à Bordeaux, bien au contraire ! » 

« Cette ouverture facilite notre travail »

« Parmi les 4 défenseurs alignés à Moscou (1-0 en Europa League ce jeudi) 3 étaient issus du centre de formation (Burner, Sarr et Perraud). Pour Emerse (Fae), Laurent (Bonadei) et tous les formateurs, c'est magnifique ! C’est le fonctionnement du club depuis un certain temps : si un joueur est bon, il est surclassé de U17 en U19, puis de U19 en N2. Et Lucien (Favre) fait de même en intégrant de nombreux jeunes : cette ouverture entre les catégories facilite notre travail au quotidien car ils se disent que c'est possible ».

Actuellement 3èmes en championnat, les U19 azuréens ont remporté 12 de leurs 18 matchs (3 nuls, 3 défaites), avec la meilleure attaque du plateau (46 buts inscrits). Thierry Malaspina apprécie : « Je suis content car on peut compter sur un vivier de joueurs formés en 2001, et surclassés de U17, qui viennent compléter les générations du dessus. D'ailleurs, j'en alignerai 2 ou 3 d'entrée à Marseille ».

« 4 matchs à gagner pour aller au Stade de France »

Éliminés en 8e de finale la saison passée à Metz, les Pichouns ont « 4 matchs à gagner pour fouler la pelouse du Stade de France » rappelle leur coach, qui sait déjà comment axer son discours d'avant-match : « Certains pros, en 15 ans de carrière n'ont jamais connu ce bonheur. Certains auront la chance d'y retourner en pro', d'autre non. Dimanche, on attend 1000 personnes au stade Lebert. Ce sont des moments uniques, il faut qu'ils en profitent. Il faudra aussi s'appuyer sur notre philosophie : notre jeu collectif, combiné et en mouvement, c'est ce qui fait notre force ».

F.H.