Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Pas assez pour prétendre gagner »

Interview

3 février 2018

Favre : « Pas assez pour prétendre gagner »

Devant la presse, l’entraîneur des Aiglons Lucien Favre a regretté le manque de percussion de son équipe, qui malgré sa domination n’a jamais réussi à prendre en défaut le Téfécé.

Coach, quelle analyse faites-vous de ce match ?
On a fait le jeu. Avec 70% de possession. On a une occasion de Srarfi en première période. Il y a vraisemblablement un penalty sur Makengo également. On a continué en seconde période mais nous n’avons pas été assez tranchants. Les passes c’est bien, mais il faut du dribble, de la percussion. On prend un beau but, il faut le reconnaître, sur la seule occasion de Toulouse. Sur ce match, un 0-0 eut été bien. On n’a pas eu assez d’occasions pour prétendre gagner. On n’en a pas assez fait balle au pied pour déranger une défense. On a fait des passes rapides mais ça ne suffit pas toujours. Les deux qui ont des occasions ce sont Bassem Srarfi à droite et JV Makengo à gauche. Il fallait faire plus en deuxième période. Toulouse nous a bien attendu avec son 4-5-1.

En huit jours vous avez perdu contre les deux derniers…
A Metz on perd à 10. Aujourd’hui c’est aussi difficile. Ça ne tient à rien les matchs, je le dis depuis le début. Il faut qu’on crée plus de danger chez l’adversaire. Les absents ? Il y en a beaucoup c’est sûr mais je n’aime pas parler des absents. Ca laisse une chance aux autres. C’était très jeune c’est sûr. Mais quand on n’arrive pas devant, il faut faire 0-0 au moins.

Sans Balotelli, le Gym n’a pas gagné un match cette saison…
Oui… mais ce n’est pas si simple que ça. Il n’y a pas de discussion sur l’apport de Mario. Mais à côté de ça, ce soir on ne percute pas assez, on ne fait pas assez de centres. Allan Saint-Maximin avec sa vitesse nous a manqué aussi. Mais il faut faire plus. Quand on a pris le but, on a calé derrière.

Seri est en dedans, ça se ressent sur l’animation du jeu…
Il y a un tas de petits détails, de tranchant, de rythme, pour Mika et lesautres aussi, je ne vais pas m’étendre sur les cas particuliers.