Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Tout le monde a travaillé »

Interview

21 janvier 2018

Favre : « Tout le monde a travaillé »

Lucien Favre a souligné devant la presse l’excellent travail défensif de tout son collectif, qui permet au Gym de remporter un nouveau succès en gardant sa cage inviolée.

Coach, 3e victoire consécutive sur le score d’1-0 à domicile !
On gagne, c’est ça qui est bien. Ce n’est pas immérité sur l’ensemble du match car on a pris le jeu a notre compte en première mi temps. En deuxième on a plus subi c’est vrai, il y avait de la fatigue. A la récupération du ballon il n’y avait pas assez d’appels devant. Il faut aussi être prêt à contrer sur chaque ballon sinon l’adversaire n’a pas peur et s’installe chez vous. En début de match on les a bien bougés, déstabilisés. On a du boulot mais il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui on alignait une équipe très jeune.

A ce sujet, votre défense très inexpérimentée a bien tenu le coup.
Elle a tenu le choc, bien aidée par les milieux. Les Stéphanois ont peu d’occasions, bien qu’ils aient des attaquants tranchants sur les cotés. Tout le monde a participé au travail défensif, c’était important.

Wylan Cyprien donne la victoire sur un superbe coup franc.
C’est magnifique, quand on pense à tous les efforts qu’il a fait. Il ne faut pas oublier de féliciter tous nos physios qui ont travaillé avec lui pendant cette période. Il y a un gros boulot derrière, Wylan a bossé comme un fou. Maintenant il faut qu’il récupère, ça fait deux matchs entiers pour lui en 5 jours. Il faudra faire très attention dans la gestion. Le plus important c’est qu’il n’a pas perdu son coup de patte. Comme l’an passé face à St Etienne il nous donne la victoire. C’est dur de dire où il en est de son meilleur niveau en pourcentage. Il a fait 2 très bons matchs. En 6 il a le jeu devant lui, c’est le poste qu’il préfère. L’an passé on l’a souvent mis en 8, sur le côté notamment dans les fins de match car c’était ce dont l’équipe avait besoin.

Du coup votre doublette Seri - Cyprien métamorphose tout de même votre milieu !
Au niveau de la jouerie (sic) c’était bien. Parfois dangereux car on était à la limite de la perte de balle dans une zone dangereuse. On doit jouer un peu plus précisément, voir plus vite mais c’est déjà beaucoup mieux.

Pouvez-vous nous en dire plus sur Plea, forfait de dernière minute, et Saint-Maximin sorti en cours de jeu ?
Plea avait mal au dos depuis hier. On avait dit qu’on allait essayer mais ça n’a pas tenu malheureusement. Pour Saint-Maximin, c’est une béquille d’après les infos que j’ai, ça ne devrait pas être très grave.

Avec tous les blessés, votre effectif est quand même à la limite…
C’est vrai que notre banc avec Perraud, Ganago, Marcel, Makengo, Pelmard, c’était très jeune. Ça ne me gêne pas trop dans la mesure où ce sont des jeunes qui ont un potentiel. Après ça fait court c’est vrai, mais on ne peut pas changer les choses, c’est comme ça. On avait une accumulation de petits bobos en novembre, c’est à nouveau le cas.

Quelle ambition pour la suite ?
On regarde en bas, car on sait d’où on vient, et un peu en haut. Il faut être réaliste. On va essayer de progresser à chaque match. S’attacher à être plus dangereux offensivement. Il nous faut plus de tranchant, de passes au dernier moment, des débordements plus efficaces.