Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Scanner de groupe

Stats

10 novembre 2017

Scanner de groupe

Trois mois et demi se sont écoulés depuis le grand début de la compétition. Une période intense, parfois savoureuse (en septembre) et parfois douloureuse (en octobre) pour le Gym, qui occupe actuellement la 15e place de la L1. Si l’heure des bilans n’a pas encore sonné, la trêve permet, comme toujours, d'effectuer un petit scanner statistique. En voici quelques-unes à propos des individualités du groupe rouge et noir.

Qui joue le plus ?

Parmi les éléments utilisés par Lucien Favre cette saison, Q3, barrage de Ligue des Champions, Europa League et L1 confondus, le capitaine Dante est celui qui a disputé le plus de minutes (1710 au total).

Devancé par Pierre Lees-Melou en championnat (1039 minutes en L1, 622 en Europe), le boss brésilien refait son retard en Europe, où il forme, avec Maxime Le Marchand, une base n’ayant pas manqué une seule minute de bataille. Derrière Dante et PLM, Arnaud Souquet complète le podium des Aiglons les plus utilisés (1620 minutes).

Qui est le plus décisif ?

Sans surprise, les deux éléments qui ont le plus souvent évolué ensemble devant : Mario Balotelli et Alassane Plea. Auteur de 6 buts en 611 minutes de L1, le premier nommé a également fait parler la poudre lors du match aller face à l’Ajax, à Zulte et devant la Lazio.

Ce qui, en plein automne, lui fait tutoyer la dizaine de très près, comme Alassane Plea. Revenu de blessure cet été, le numéro 14 a scoré 3 fois en L1 et 4 fois sur la scène internationale. Au rayon des passeurs, Mika Seri et Pierre Lees-Melou sont côte à côte. Avec 3 offrandes en Europe (2 contre l’Ajax, une à Zulte) et une en L1, le métronome ivoirien se trouve à égalité avec Pierre Lees-Melou, dont les passes dé' se répartissent exactement à l'inverse de son coéquipier (3 en L1, 1 en Europe).

Quelles premières ?

Le début de parcours héberge également quelques "premières". D'entrée d'été, le jeune Vincent Marcel a inscrit son premier but en compétition officielle avec les pros, au moment le plus décisif, face à l'Ajax, pour un 2-2 entré dans l'histoire du club.


Un peu plus tard, un autre élément "monté du centre" a effectué des débuts remarqués : Ignatius Ganago. Puissant, percutant, l'attaquant camerounais - actuellement blessé - a ouvert son compteur dans l'élite peu de temps après y avoir goûté, face à Monaco. Une élite où Adrien Tameze, arrivé cet été de Valenciennes, a également débuté.

Les premiers buts niçois de Rémi Walter (contre Troyes) et Dante (à Zulte-Waregem), ou encore la première passe décisive de Wesley Sneijder (contre la Lazio), prouvent également que les baptêmes se savourent à tous les âges.

C.D.