Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Balotelli en habitué

Aiglon du match - Crédit Agricole

6 novembre 2017

Balotelli en habitué

Comme à Paris la semaine dernière, vous avez fait de Mario Balotelli l'Aiglon de Nice - Dijon et de Christophe Jallet son dauphin. Les deux internationaux sont rejoints par Walter Benitez, qui est parvenu à préserver sa cage inviolée pour la première fois de la saison.

Comme lors de chacune de ses titularisations depuis le début du mois de septembre, Mario Balotelli arrive en tête de votre classement (52%). Après avoir buté sur Reynet, suite à une offrande de Koziello (7’), c’est sur pénalty que l’attaquant italien a réussi à tromper le portier dijonnais. Un contre-pied parfait, témoin de son aisance dans l’exercice (il a transformé 6 des 7 penalties qu’il a tirés en Ligue 1. Seule exception : le 14 octobre 2016 contre Lyon).

Fer de lance de l’attaque niçoise, Super Mario est l'auteur de 6 des 10 derniers buts inscrits par le Gym en L1. Il a, en outre, trouvé les filets à 6 reprises lors de ses 7 dernières rencontres dans l’élite. L’après-midi du numéro 9 s’est cependant achevée en queue de poisson, Olivier Thual ayant exclu  - sévèrement - l’attaquant en fin de partie après un tacle sur Yambere.

Jallet en costaud

Avant de rejoindre les Bleus (matchs amicaux face au Pays de Galles et à l’Allemagne), Christophe Jallet a signé un nouveau match plein. Costaud (73% de duels remportés) et tranchant offensivement, le latéral était tout proche d’inscrire son premier but en rouge et noir, mais le gardien détourna sa demi-volée du gauche (17’). C’est également du pied gauche que le droitier adressa un centre au cordeau pour Lees-Melou, qui ne cadra pas sa reprise de la tête (82’). Près d'un cinquième des votants ont décidé de récompenser « Jaja » pour sa prestation (19%).

Benitez, première

Enfin, Walter Benitez se hisse sur votre podium pour la première fois de la saison, avec 12% des votes. Titularisé pour la 3e fois consécutive dans les bois, l’Argentin a signé son premier clean sheet de l'exercice, détournant les 4 tentatives cadrées des visiteurs. 3 jours après s'être incliné dans le temps additionnel à Rome (1-0 face à la Lazio), le gardien de 24 ans pouvait exulter au coup de sifflet final.