Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Dur à encaisser »

Interview

2 novembre 2017

Favre : « Dur à encaisser »

L’entraîneur du Gym avait du mal à digérer le but encaissé dans les arrêts de jeu alors que son équipe avait livré une prestation solide.

Coach, quand ça ne veut pas…
On pouvait faire un match nul. Nous avons réalisé un bon match dans l’ensemble, bien maitrisé le jeu, beaucoup fait tourner le ballon. Nous ne nous sommes pas créés beaucoup d'occasions, mais eux non plus.
A 3 minutes de la fin, il ne faut pas perdre des ballons devant. On se fait contrer et il y a un corner. Il fallait peut-être se contenter du 0-0. Sur un corner tout est possible, ils restaient dangereux sur les balles arrêtées. Mais l’erreur est avant. C’est dur à encaisser.

Vous avez néanmoins toujours le destin entre vos mains. Une victoire sur Zulte Waregem à l’Allianz Riviera vous offrirait la qualification…
Oui. On a le temps d’y penser, c’est dans 3 semaines. Il faudra faire un bon match avant tout. Se concentrer sur le jeu. Ça ne sera pas un match facile.

"Rien à reprocher à mes joueurs"

Pourquoi avoir joué dans ce schéma tactique, à une pointe ?
On a très bien joué en 4-2-3-1. Avec un 4-4-2 à plat contre un 3-6-1 il aurait été très difficile de faire une bonne performance.

On parle parfois de défaite encourageante. Pouvez-vous entendre ça dans la période actuelle ?
C’est dur ce soir. Perdre sur un but à la dernière minute, ça fait partie du jeu. Mais c’est dur après une performance solide où on a bien défendu, on a bien pressé haut. On était peut-être un peu moins sereins sur la fin. Mais il n'y a rien à reprocher à mes joueurs, absolument rien.

Balotelli est entré dans les dix dernières minutes, aviez-vous prévu de le faire rentrer ?
C’était quelque chose de possible. Quand il a joué contre la Lazio à l’aller, il n’a pas joué le match suivant. L’an passé, il n’a souvent joué qu’un match sur 2. Il faut faire attention aux enchaînements pour les organismes.