Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Dans le vif du sujet

Lazio - Nice

1 novembre 2017

Dans le vif du sujet

« Moi je suis pour la Roma » « Et moi pour la Lazio ! » Grands sourires et tapes dans le dos : les Aiglons sont arrivés à l’aéroport de Rome Fiumicino. Deux membres du personnel, en grande forme, leur ont souhaité la bienvenue dans la ville éternelle. Le décor est planté.

Les premières foulées de Super Mario, de retour dans sa patrie, auront donc été interrompues par deux collègues goguenards. Deux collègues posant pour la postérité avec l’enfant de Palerme, avant de remettre sur la table « le plus beau des sujets » : la rivalité entre la Lazio, prochain adversaire du Gym, et la Roma.

Le numéro 9 des Aiglons pouvait bien filer dans le bus de l’équipe, flanqué de Wesley Sneijder - visage également familier de l’autre côté des Alpes -, l’attention fut déportée. Au point qu’un sympathique débat sembla animer les deux quadras au moment où la délégation niçoise passa sa route.

Avec le soutien des partenaires

Sous un soleil radieux, après une belle heure de vol, le Gym a donc posé le pied dans la grande Rome, en en humant rapidement le parfum. Et l’atmosphère prit l’accent de chez lui lorsqu’il arriva à l’aéroport.

La cause ? En parallèle des dirigeants, du staff et des joueurs, 45 partenaires vinrent offrir à la délégation une allure de cortège. Et transformèrent, comme à Schalke la saison passée, un simple trajet en un joli soutien. Concentrés à la veille du duel face à la Lazio, les joueurs affichèrent autant de détermination que de bonne humeur. Reçurent les marques de soutien et les invitations « à se défoncer » au Stade Olympique, dès le lendemain.


Ils prirent, dans la foulée, la direction de leur Q.G., avec un avant-match parfaitement résumé dans un coin de la tête. Un hôte en grande forme, avec la moitié d’une mégapole dans son dos, droit dans la mire.

Et un premier soutien de poids, qui se renforcera par la présence massive de fans azuréens ce jeudi, comme appui.