Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Impuissance niçoise au Parc

Paris SG 3-0 Nice

27 octobre 2017

Impuissance niçoise au Parc

Le Gym n'a rien pu faire face au rouleau compresseur parisien. Les Rouge et Noir se sont compliqués la tâche en encaissant l'ouverture du score dès la 3e minute de jeu.

Face à la montagne parisienne, Lucien Favre avait décidé d'aligner le 3-5-1-1 qui avait bien fonctionné dans le jeu il y a huit jours face à la Lazio, avec pour seule variante la première titularisation d'Arnaud Lusamba à la place de Rémi Walter. Seul changement dans le champ, car Yoan Cardinale, annoncé titulaire, devait renoncer durant l'échauffement (douleur derrière la cuisse droite) et laisser sa place à Walter Benitez.

"Boucher les espaces, bien défendre le plus longtemps possible". Le scénario espéré par les Aiglons dut malheureusement être revu d'entrée de jeu puisque le PSG trouva l'ouverture dès sa première opportunité, à la 3e minute de jeu, lorsqu'Edison Cavani surgit au premier poteau pour dévier de la tête un coup franc excentré de Di Maria et faire trembler les filets de l'infortuné Benitez qui pouvait espérer meilleurs débuts cette saison.

Après cette entame cauchemardesque, qui aurait pu être aggravée dès la 9e minute si Cavani n'avait pas cette fois buté sur le portier argentin suite à une interception de Draxler, le Gym a réussi, une vingtaine de minutes durant, à mettre en place ce qu'il avait imaginé. Un bloc plus compact, des sorties de balles plus propres, et la justesse technique en phase offensive de Mario Balotelli et Wesley Sneijder. Cela permit aux Aiglons d'être dangereux sur une frappe au ras du poteau de l'Italien (10e), et un tir du gauche du Néerlandais trop enlevé (19e). Mais le PSG, fort de son avantage au score, sut laisser passer sans encombre cette bonne période niçoise et reprendre son pressing haut et agressif. A la demi-heure de jeu, après une récupération de balle, Di Maria dans le rond central vit l'appel de Cavani dans le dos de Dante. L'Uruguayen devança la sortie de Benitez et porta le score à 2-0, une marque cruelle pour le Gym mais qui illustrait bien la différence de confiance et de justesse technique entre les deux équipes.

La deuxième période débuta malheureusement d'un point de vue comptable comme la première. Sur sa première opportunité au retour des vestiaires le PSG assommait ce match. Les Aiglons avaient pourtant débuté plus haut sur le terrain, Sneijder avait signé la première banderille. Mais à la précision parisienne s'ajoutait une part de réussite lorsque la remise de la tête de Cavani était déviée dans son propre but par Dante, à la lutte avec Di Maria et Dani Alves (3-0, 52').

Durant la dernière demi-heure, le Paris SG pouvait dérouler son jeu collectif sans forcer, alors que le Gym cherchait avant tout à ne pas couler encore plus. D'autant que cette mauvaise soirée pour le Gym ne s'arrêta pas au score pour les Aiglons, qui perdirent aussi sur blessure Nampalys Mendy (remplacé par Tameze) et Allan Saint-Maximin (tout juste entré en jeu) et bouclèrent la partie en infériorité numérique après avoir opéré les 3 changements.

Dans les arrêts de jeu Plea signa la première et unique frappe cadrée du Gym (90'+1) alors que Lucas buta sur une bonne parade de Benitez (90'+2).

A.D.

A Paris, Parc des Princes,
Paris SG 3-0 OGC Nice (mi-temps 2-0)

11e journée de L1 - 27/10/2017

47 224 spectateurs 

Arbitre : Tony Chapron

Buts : Cavani (3', 31'), Dante (52' csc) pour Paris

Paris SG : Areola - Dani Alves, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Berchiche  - Rabiot (Lo Celso, 66'), Verratti, Draxler - Di Maria, Cavani (Lucas, 85'), Mbappé (Pastore, 80')

OGC Nice : Benitez - Jallet, Marlon, Dante (cap.), Le Marchand, Burner - Lusamba, Mendy (Tameze, 66'), Lees-Melou (Saint-Maximin, 78') - Sneijder - Balotelli (Plea, 72')