Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « On paye tout cash »

Interview

19 octobre 2017

Favre : « On paye tout cash »

Lucien Favre a regretté des buts "évitables" qui ont plombé, une nouvelle fois, son équipe face à la Lazio.

Quelle analyse faites-vous de cette rencontre ?
Nous avons fait une très bonne première mi-temps. Nous avions beaucoup de possession, de la tranquillité. Il fallait être bon dans la récupération, bien défendre. On l’a bien fait. Notre deuxième mi-temps était OK jusqu’au 2-1, après c’était compliqué. C’est dur de perdre ce match 3-1 alors qu’on a mené au score.

Depuis le début de saison, vous prenez beaucoup de buts sur de grosses erreurs individuelles…
On paye tout cash. Le moindre petit détail. C’est dur. Pour tout le monde. C’est comme ça, on ne peut pas refaire le match. On n’a pas eu le temps de souffler après notre but. C’eut été mieux de tenir le 1-0 bien sûr. On doit travailler sur ce qu’il y a à améliorer, et essayer de le corriger.

On a beaucoup parlé de système tactique ces derniers jours, mais on a l’impression que ce n’est pas une histoire de système, que votre équipe est sur un fil à chaque attaque adverse…
Non, sur leur égalisation ce n’est pas une mise hors de position. En première période ils n’ont pas une occasion. En deuxième ils étaient un peu plus pressants, mais on peut aussi éviter le 2-1. Le 3e sur corner c’est anecdotique. Le premier c’est vraiment dommage tout de suite après le 1-0. Sur leur 2e but, ce n’est encore pas une occasion « réelle ». C’est trop facile pour eux de marquer. Si on se faisait balader, on aurait applaudi, mais ce n’est pas vraiment le cas.

Votre gardien est en difficulté depuis le début de saison. Quel est votre regard sur sa situation ?
Depuis le banc, je vois une grosse mésentente, mais c’est venu tellement vite après notre but que je n’ai pas bien vu. C’est clair que c’est embêtant de prendre un but comme ça. Le 2e m’embête aussi. On est surpris. Je ne pointerai pas devant vous de joueur en particulier. Mais on n’a pas été concentré à 200% à des moments-clés du match.

Retient-on du positif dans une rencontre comme celle-ci ?
On perd - encore - un match sur lequel on pouvait au moins faire un point. Si on a perdu, c’est bien sûr parce qu’on a fait des erreurs. Je retiens aussi le côté positif, notre première mi-temps, une partie de la seconde. 2-3 joueurs sont entrés dans la rotation et ont eu l’occasion de se montrer comme Burner, Walter ou Sneijder.

L’autre match du groupe a accouché d’un match nul…
Ce n’est pas anodin. Après, je pense qu’il ne faudra compter que sur nous. C’est sûr que leur nul est bon pour nous. Mais je veux vraiment qu’on se concentre à gommer nos erreurs et arrêter ces pertes de concentration.

Wesley Sneijder n’avait pas joué depuis un mois, comment l’avez-vous trouvé ?
C’est satisfaisant. Il devait se mettre entre les lignes derrière Mario. C’était très difficile de trouver des espaces. Il est beaucoup revenu chercher des ballons. Il ne faut pas qu’il revienne trop bas dans ce système car sinon il va manquer plus haut. Mais à part ça c’était OK pour un match de retour.