Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Pas la même qualité en deuxième mi-temps »

Interview

15 octobre 2017

Favre : « Pas la même qualité en deuxième mi-temps »

En conférence de presse, le coach niçois a pointé la défaillance de son équipe en seconde période, après une première période qu'elle avait parfaitement maîtrisée.

Lucien, lorsqu'une équipe rate autant d'occasions il est compliqué d'espérer faire un résultat...
Oui c'est difficile. On a fait une bonne première mi-temps mais un match dure 95 minutes. C'est un rythme à tenir, que ce soit offensivement ou défensivement. On a vu qu'on a eu de la peine à tenir en seconde le rythme qu'on a imposé en première.

Comment expliquez-vous cette absence de réaction ?
Il faut plus de mobilité. Avoir autant d'occasions en première période et rentrer à 0-0, ce n'est pas grave en soi. C'est comme ça, c'est le foot. Mais ensuite, il faut rester concentrés, continuer à faire les courses. Etre compact comme on a su bien le faire pendant 45 minutes, avec une possession de ballon assez élevée. Si on ne se met plus à faire les courses de démarquage, on ne peut plus réussir une période du même niveau. Si un ou deux le font moins bien, c'est un enchaînement ensuite...

Le problème est physique ou mental ?
Je ne parle jamais de mental devant les médias. Je n'aime pas ça. Après je vois des choses qui ne vont pas... On s'entraîne très bien, mais il y a des manques en match. Il faut surtout être constant sur la durée du match. A 0-0, on a les occazes pour en mettre 2 ou 3. C'est là que c'est le plus dangereux, car il faut être plus concentrés pour ne pas se faire surprendre.

On a parfois eu l'impression que votre arrière-garde était livrée à elle-même...
Le 4-4-2 c'est joli, ça peut etre spectaculaire, comme le 4-2 de Marseille, mais ça peut etre dangereux quelques fois. Il ne faut pas perdre la balle dans ces conditions là, quand on est face au jeu. Ca contre à une vitesse pas possible avec les joueurs très rapides qu'ils ont comme Ninga. On ne l'a pas vu en première période. Sur les buts, ce ne sont pas les milieux axiaux qui sont en cause. En 4-4-2, on doit plus coulisser du côté où est le ballon pour ne pas les laisser tirer dans ce type de position. Ce sont des détails. Sur le 2e nos milieux se font éliminer bêtement, Montpellier a un contre et le vent en poupe. Il faut bien reconnaître qu'on n'a pas eu la même qualité en seconde période.

Etes-vous surpris de ce départ difficile ?
Le championnat pourrait être très dur, ce n'est pas une surprise, je l'ai dit avant le début de saison. Regardez l'an passé, contre Montpellier on perd 1-0 ici avant de revenir par Belhanda dans les derniers instants, à domicile on est menés 1-0 avant un doublé de Le Bihan. Il faudra du temps pour retrouver la qualité de l'an passé. Mais c'est encore un match que l'on a trop galvaudé. Il y a des éléments positifs mais le foot, ça ne dure pas qu'une mi-temps.