Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Marchand : « De la frustration »

Réaction

22 septembre 2017

Le Marchand : « De la frustration »

Alors que les sentiments sont partagés du côté rouge et noir, Maxime Le Marchand ne s’est pas caché dans son analyse d’après-match : c’est bien la frustration qui domine dans les rangs azuréens après le résultat face à Angers (2-2).

Maxime, quels sont tes sentiments ce soir ?
On est satisfaits d’être revenus au score, parce que menés 0-2, ce n’est jamais évident. Surtout face à un bloc équipe aussi compact et assez bas. Nous sommes satisfaits de ce point, même si nous pouvions gagner. On a fait une mauvaise première période, après c’était mieux, on a poussé. On avait aussi le public derrière nous, c’est quand même un bon point. Même si , au final, ce soir, c’est la frustration qui prédomine.

Il a manqué une touche de réalisme...
Ils étaient à 5 derrière, ce n’était pas facile de trouver des solutions. Nous avons peut-être un peu trop insisté dans l’axe, nous aurions dû aller sur les côtés, avec plus de centres. On va analyser ça pour trouver les solutions face à ce genre de compos.

L’absence de Mika Seri a-t-elle beaucoup compté ?
Je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu un manque par rapport à ça. Ce soir, il fallait vraiment passer par les côtés. Après, on sait que Mika apporte beaucoup, mais avec Vincent et Papy, il y avait quand même de quoi faire sur le terrain.

Désormais, cap sur l'Europa League et la réception du Vitesse Arnhem ?
C’est un rendez-vous très important, on aimerait bien le remporter. On s’est battu toute la saison dernière pour aller en Coupe d’Europe, on a envie que le public vienne nombreux et soit encore parmi nous, comme ça on peut lui rendre.