Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Les trois recrues au pupitre

Présentation

22 juin 2017

Les trois recrues au pupitre

Ce jeudi, Adrien Tameze, Jean-Victor Makengo et Pierre Lees-Melou ont été officiellement présentés à l'Allianz Riviera. Retour sur la matinée des trois nouveaux Aiglons.

« Tout d’abord, je voudrais dire que c’est un grand plaisir d'être présent sur l'estrade avec notre coach. Ce plaisir est partagé par tout le club ». En préambule d’une matinée dédiée à la présentation des petits nouveaux, les premiers mots de Jean-Pierre Rivère furent destinés à leur entraîneur, Lucien Favre.

Ce avant qu'Adrien Tameze n'emboîte le pas. « Ça se prononce Tamézé » précisa l’ex-milieu de terrain de Valenciennes. « Ah, tu vois ! » s’exclama Lucien Favre, qui, pour le coup, avait eu juste lors du tout premier point presse de la saison.

Le nouveau numéro 5 niçois n’arrive pas en terre inconnue sur la Côte d'Azur : « J’ai déjà des amis ici : Alassane (Plea), Arnaud (Lusamba) et Rémi (Walter) », indiqua le joueur formé à Nancy puis révélé dans le Nord.

« On ne sait pas encore jusqu'où "JV" ira »

Le 2e joueur à faire son apparition fut Jean-Victor Makengo. Celui qui vient de fêter ses 19 ans (le 12 juin) a quant à lui bénéficié des conseils d’ex-Aiglons, côtoyés au Stade Malherbe de Caen : « Romain (Genevois) et Alaeddine (Yahia) parlaient souvent de l’OGC Nice. Je sais qu’ils ont passé de très bons moments ici ». 

« Et toi, comment faut-il t'appeler ? - Vous pouvez m’appeler "JV" ! »« On ne sait pas encore jusqu’où "JV" ira, reprit Jean-Pierre Rivère. Mais il a de la chance de tomber dans un club qui le laissera grandir, avec un très bon entraîneur. Il a tous les atouts pour réussir. À lui de bien travailler ».

Enfin, c'est le nouveau numéro 7 niçois, Pierre Lees-Melou qui clôtura cette conférence de presse. Lui qui évoluait encore en division d’honneur en 2015, à Lège-Cap-Ferret, tout en cumulant un emploi de surveillant d'école. « J’aimais bien mon ancien métier. Mais je réalise la chance que j’ai aujourd’hui de me lever pour jouer au foot. C'est pour cela que j'ai toujours le sourire. Ça me donne envie de continuer à beaucoup travailler » indiqua « PLM », qui bénéficiait déjà de quelques tuyaux sur le club, grâce à Arnaud Souquet, son ancien coéquipier à Dijon.

« Le bizutage ? J'espérais qu'ils avaient oublié... »

Officiellement présentés aux journalistes ce jeudi, les 3 joueurs côtoient leurs nouveaux coéquipiers depuis la reprise, lundi. « Nous avons été très bien accueillis, témoigne Makengo. Ils nous ont mis à l’aise d’entrée ». Intégrés à vitesse grand V, les « petits » nouveaux ont été prévenus : il leur reste une dernière marche à franchir, avec le bizutage, programmé lors du stage à Divonne-les-Bains (du 1er au 8 juillet). « Ah ! Je misais sur l’oubli de mes nouveaux coéquipiers, lança JV. Je vais devoir y réfléchir car je n’ai pas encore préparé de chanson ». « Moi j’en ai une qui me suit depuis mes 15 ans, surenchérit Lees-Melou, refusant de dévoiler le titre. La seule information que je peux donner, c’est que je chanterai en anglais ». 

« On sait que le public est chaud ici »

Après la traditionnelle séance photo au bord de la pelouse de l'Allianz Riviera, les 3 milieux de terrain se réunirent dans leur nouveau vestiaire. « C’est calme ici. Mais on sait que lorsqu’on reviendra jouer, ça risque de faire du bruit » (Adrien Tameze). « J’étais venu jouer avec Dijon l’an passé. L’ambiance était superbe » (Pierre Lees-Melou). « Moi je n’avais pas eu cette chance, conclut JV Makengo. Je n'avais joué contre Nice qu'à l'aller (1-0). Il me tarde de rencontrer mon nouveau public. Tout ce que je sais, c'est qu’ils sont chauds ici ».

F.H.

à voir aussi...