Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Bilan : la parole à Alain Wathelet

Formation

7 juin 2017

Bilan : la parole à Alain Wathelet

Pour les jeunes comme pour les pros, une longue saison a rendu son verdict définitif avec l'arrivée du printemps. Déjà tourné vers le prochain exercice, le directeur du centre, Alain Wathelet, prend la parole pour dresser le bilan de la formation rouge et noire.

impression d'ensemble

« C'est un bilan correct, sans acte de gloire au niveau des résultats mais avec des joueurs qui sont allés régulièrement avec les pros, ce qui est l'essentiel. Malang (Sarr) a montré ses qualités, Vincent (Marcel) aussi, Hicham (Mahou) est arrivé sur la fin, Romain (Perraud) a signé pro... Le vrai point positif de la saison concerne la génération 97, celle qui arrive « en fin de cycle de formation ». C'était un peu difficile au départ, même si Boscagli a été lancé tôt, et au final, Marcel et Perraud arrivent, tout comme Yannis Clémentia, décisif en fin de saison avec la CFA, qui devrait être le 3e gardien des pros la saison prochaine. Ça prouve que la formation fonctionne. Quand on fait le bilan, ce qui nous intéresse, ce sont les joueurs qui sortent et la manière dont ils sont arrivés au centre. Sarr et Mahou viennent tout droit de la pré-formation, ce qui sera souvent le cas avec les générations qui arrivent. Ça veut dire que ce qu'on a fait depuis 10 ans commence à payer... »


CFA : « Un soulagement »

« C'est le groupe qui a connu la saison la plus dure. On a eu un démarrage à peu près correct, parce qu'on avait pas mal de pros qui, après, sont partis en prêts. Avec la coupe d'Europe et l'enchaînement des matchs, beaucoup d'éléments sont montés au-dessus et, à la fin de l'automne, l'équipe alignée était hyper jeune, donc on a pris des gifles et on a glissé à la dernière place. En décembre, nous avions 6 points de retard sur le premier non relégable, nous étions déjà en CFA2, tout le monde nous enterrait. Une opération maintien a été lancée, et nous avons recruté un sénior pour solidifier le vestiaire, un meneur d'hommes (Mehdi Messaoudi).



Les pros - Bosetti, Marcel, Lusamba, Lloris, Boscagli - ont été performants, ce qui a redonné confiance aux jeunes et permis de faire une 2e partie de saison digne d'une équipe de tête. On s'est maintenus et c'est un grand soulagement car, avec la refonte des championnats, on serait tombés dans une poule très difficile de N3 et ça aurait été plus dur pour la formation. Pour les gamins, c'est bien de ne pas avoir basculé. Surtout que les 99, qui composeront majoritairement le nouveau groupe, méritent d'être à ce niveau et en ont besoin pour passer en pro. »

Date de reprise 2017/2018 : lundi 10 juillet

 

U19 : « De la vraie formation »

« Ce qui a été très bien, c'est que nous n'avons pas souffert comme l'année d'avant. La génération avec les 99 a bien tenu, donc nous n'avons pas eu à aligner « des costauds » pour prendre des points. Nous avons même fait jouer des 2000 et des 2001, ce qui est super. On a pu faire de la vraie formation. L'objectif du centre, c'est que les équipes ne descendent pas, le reste, c'est du bonus. Si tu gagnes la Gambard', tant mieux, si tu es champion aussi, mais si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave car ce qu'on regarde, ce sont les jeunes qui passent pros.



La saison prochaine, si on mettait tous les 99 ensemble en U19, Malang Sarr et Hicham Mahou compris, je pense qu'on pourrait gagner le championnat. Seulement ça, ce serait au détriment de Malang, d'Hicham, des jeunes et, surtout, du club. Ceux qui le peuvent doivent jouer au-dessus, le contraire serait ridicule. Donc à l'arrivée, c'était une bonne saison en U19. Et question résultats, le groupe a fini en milieu de tableau, a sorti Monaco en Gambardella avant d'être éliminé à Metz aux tirs aux buts (en 8es de finale). Le tout en battant Montpellier, le vainqueur, en championnat. On ne sait pas encore, mais peut-être que les U19 pourront jouer la Youth League la saison prochaine si, par bonheur, on se qualifie en Ligue des champions. Ce serait quelque chose d'extraordinaire... »

Date de reprise 2017/2018 : lundi 17 juillet

 

U17 : « Une génération très forte »

« Cette année a été très intéressante, parce que très souvent, entre 8 et 9 première année (2001) ont été titulaires. Nous n'avions jamais fait ça auparavant, c'était au maximum moitié-moitié. Ils finissent en milieu de tableau, mais avec autant de jeunes, c'est normal, et on se dit que cette génération est très forte, même si tous ne finiront pas pros. La preuve, on en avait 17 au départ et, à l'arrivée, on n'en a écarté qu'un.



Là, c'est pareil, il y a plein de joueurs de la pré'fo, à commencer par les 2 qui évoluent en sélection (Evann Guessand et Lamine Diaby) qui possèdent les plus gros potentiels du moment, tout comme Teddy Boulhendi, arrivé à 16 ans du pôle espoirs. Les 2001 ont beaucoup joué, maintenant ils doivent confirmer, on va attendre beaucoup d'eux. Même si les fers de lance s'entraîneront en U19 - et y joueront s'ils parviennent à gagner leur place -, il y a quand même le potentiel pour que les U17 fassent une belle saison et visent au moins le podium. »

Date de reprise 2017/2018 : lundi 24 juillet

C.D.