Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Ricardo, la force tranquille

Focus

16 mars 2017

Ricardo, la force tranquille

Blessé au genou lors de la première rencontre de 2017 à l'Allianz Riviera, Ricardo Pereira travaille depuis 2 mois pour regoûter à la compétition. Explosif, le latéral portugais (16 matchs, 1 but et 3 passes décisives cette saison) s'est assis sur le banc face à Caen, vendredi dernier, dans le match ayant marqué son retour dans le groupe. Toujours collectives, ses paroles ne masquent pas une détermination sans faille. Elles tracent, dans un très bon Français, les grandes lignes de son actualité et de celle du Gym.

La blessure au genou

C'était face à Metz. Sur le coup, j'ai senti direct que ce n'était pas bon, ma jambe était instable. C'était dur d'être éloigné du terrain, surtout à une période de la saison très importante. On avait quelques joueurs blessés, mais être dehors et ne pas pouvoir aider l'équipe, ce n'est pas bon à vivre, surtout pour la tête. Mais ça arrive, c'est le foot.

Son retour dans le groupe

J'ai essayé de travailler au mieux pour revenir vite, de bien faire les soins ici, chez moi, de bien me reposer. Chaque jour, je progresse. Je gagne de la confiance et je reviens physiquement au même niveau que le reste du groupe. Je n'ai pas de douleur, c'est le plus important. Le week-end passé (face à Caen), j'étais presque à 100 %. J'ai passé toute la semaine avec mes coéquipiers, donc je me sens encore mieux. La trêve, qui arrive bientôt, me laissera encore plus de temps pour bien travailler.

Le Gym cet hiver

On n'a pas trop gagné mais, en même temps, on n'a pas non plus beaucoup perdu. Il y a eu des joueurs blessés, Mika (Seri) à la CAN, mais l'équipe a bien répondu. Nous savons que nous ne pouvons pas enchaîner des victoires tout le temps, mais nous essayons toujours de bien travailler pour avancer. J'espère que les mauvais moments sont derrière, même si on ne sait jamais. Sans Wylan et Alassane, ça va être plus dur, mais d'autres joueurs vont rentrer et tout donner pour bien faire.

2e saison au club, 2e course aux places du haut

Il reste 9 matchs difficiles, on a besoin de bien enchaîner et de tout gagner pour continuer dans le bon sens et ne pas perdre le bon train. L'année dernière, on avait vécu une très belle saison. Cette année, on a déjà le même nombre de points, c'est très bon. Mais ce n'est pas fini, on en veut plus et on n'a rien à perdre. Il y a la possibilité de mieux faire, à nous de tout mettre en oeuvre pour y arriver. Lors de ma première saison ici, j'étais déjà très heureux, je le suis encore plus cette année.

Nantes

Ils ont toujours de bons joueurs mais n'ont pas réussi à avoir des résultats d'entrée. Avec le changement d'entraîneur (Sergio Conceiçao a remplacé René Girard), ils se sont améliorés. C'est un coach qui est avec l'équipe. Il veut que ses joueurs courent, qu'ils aient la grinta. Depuis son arrivée, Nantes va très bien. Ça va être dur là-bas, mais on va essayer de gagner.

Les objectifs

Aller chercher les 3 points à chaque match. Dans 4 rencontres, on pourra peut-être parler d'autre chose. Je dis bien peut-être, car ça dépend des résultats qu'on fait avant. On va voir où on se situe et, en attendant la suite, il faut gagner et ne penser qu'à ça.

C.D.