Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym enchaîne

Dijon 0-1 Nice

4 mars 2017

Le Gym enchaîne

Bien bloqué pendant plus d'une heure par une équipe dijonnaise qui lutte pour le maintien, le Gym a fait preuve de patience et ramène un troisième succès consécutif, le 12e par un but d'écart, qui lui permet de tenir la cadence en tête de la Ligue 1.

Qu'on se le dise, cet OGC Nice n'a pas l'intention de lâcher ! Grâce à son septième succès en déplacement de la saison, le Gym colle toujours aux basques des deux ogres de notre championnat.

En Bourgogne, face à une équipe actuellement barragiste, la tâche s'annonçait ardue. Si les Dijonnais restaient sur une mauvaise série (4 défaites en 5 matchs), leurs problèmes se situent plutôt loin de leur base, le Stade Gaston Gérard ayant fait tomber Lyon et accroché Monaco.

C'est donc avec calme et patience que le Gym est rentré dans la partie. "Ne pas raturer" les débuts de période était un leitmotiv maintes fois répété ces dernières semaines par Lucien Favre. Dans un 4-3-3 qui voyait Balotelli faire son retour, les Aiglons monopolisaient le ballon en début de partie (75% après 20 minutes). Si Balotelli se montrait disponible et jouait à plusieurs reprises en remise pour Eysseric ou Belhanda, la défense des locaux était cadenassée à double-tour et il était difficile pour les Niçois de parvenir dans la surface adverse en bonne position. Les Rouge et Noir s'en remettaient alors à des frappes plus lointaines de Cyprien (23e) ou Belhanda (29e) sans parvenir à trouver la mire.

Les locaux, orphelins de leur meilleur buteur Diony (suspendu) étaient timides et seule une intervention pleine de maîtrise de Dante devant Tavares (12e) était à signaler. Le Brésilien sera même à l'origine de la meilleure opportunité azuréenne, de la tête sur un corner de Seri, que Bela sauva sur sa ligne (37e).

Après cette première période jouée sur un petit rythme, le jeu s'accélérait quelque peu au retour des vestiaires. Les Aiglons essayaient d'étirer le jeu sur les côtés mais laissaient également plus d'espaces. Balotelli était le premier à se mettre en évidence, avec une belle frappe des 25m, parfaitement claquée par Reynet (55e). Lees-Melou avait lui manqué d'une pointure l'ouverture du score sur un centre fuyant d'Abed (56e).

Eysseric et Cyprien à nouveau décisifs

Nice tissait sa toile en étouffant les locaux avec des redoublements de passe, mais se mettait en danger sur des approximations techniques. Sur l'une d'elles Sammaritano chipait le ballon sur le côté gauche, gagnait son duel face à Baysse mais, enfermé le long de la ligne de but, ne parvenait pas à trouver le cadre (59e).

Le chrono défilait et le Gym faisait la différence grâce à deux de ses hommes forts des dernières semaines. Lucien Favre venait de repositionner son équipe en 4-2-3-1, avec Valentin Eysseric sur la gauche et Wylan Cyprien sur le côté droit. A la passe le premier nommé, d'un superbe changement d'aile de 40m. A la conclusion l'Aiglon de Février, Wylan Cyprien, lancé comme une fusée et qui marquait un but qui rappelait celui qui avait donné la victoire aux Aiglons au Moustoir il y a 15 jours. Le Guadeloupéen pouvait aller fêter son but devant les 500 supporters niçois qui avaient traversé la France pour soutenir leur équipe (69e).

Il restait 20 minutes à jouer et à défaut de parvenir à tuer le match, les Rouge et Noir ont réussi à ne pas trembler. "On sait que l'on est solide quand on est défend tout ensemble" témoignait Arnaud Souquet après le coup de sifflet final. Malgré quelques attaques sans conviction des locaux, Yoan Cardinale ne sera jamais inquiété et ramène un nouveau clean-sheet, synonyme de nouvelle victoire pour des Niçois qui continuent leur parcours exceptionnel !

A.D.

A Dijon, Stade Gaston Gérard,
Dijon FCO 0-1 OGC Nice (mi-temps 0-0)

28e journée de L1 - 04/03/2017

12 000 spectateurs environ

Arbitre : Bartolomeu Varela

But : Cyprien (69e) pour Nice

Avertissements : Abeid (25e), Lees-Melou (26e) à Dijon ; Cyprien (38e) à Nice

Dijon : Reynet - Chafik, Lotiès, Varrault (cap.), Hadadi - Abeid, Amalfitano, Lees-Melou, Sammaritano (Kwon, 87e) - Bela (Bahamboula, 76e), Tavares (Rivière, 90e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap.), Dante, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Balotelli (Le Bihan 87e), Belhanda