Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym reprend sa route

Nice 1-0 St-Etienne

8 février 2017

Le Gym reprend sa route

Le Gym repart de l'avant ! Joueur et solide à défaut d'être tueur, le groupe de Lucien Favre s'est imposé sur la plus petite des marges face à St-Etienne (1-0). Le voilà qui repasse la marche avant.

Le Gym sonné par le derby perdu il y a 4 jours. St-Etienne galvanisé par celui remporté face à l'OL dans le même temps. Entre une équipe à la relance et une autre en quête de confirmation, la rencontre ressemblait à un piège pour les Aiglons.

Ces derniers s'en sont sortis à force de jeu et de discipline. D'une superbe mais stressante manière. La L1 misait sur l'orgueil des Verts pour les faire rentrer dans le rang ? La L1 attendra. Elle pourra même se repasser le film de cette 24e journée pour se convaincre qu'il faut plus qu'un rude hiver pour terrasser ces Niçois-là. La tête chercheuse (sobrement baptisée « destruction de lucarne » par Fabrice Mauro, le speaker du stade) déclenchée par Wylan Cyprien dès la 7e minute – divine demi-volée parachevant un superbe mouvement collectif dans la lulu de Moulin – fut un premier signal évocateur.


Les mouvements collectifs et la qualité des échanges niçois sonnèrent comme d'agréables échos. Tout comme la grinta défensive du groupe, qui lui permit de résister quand les Verts (placés en 4-2-3-1) poussaient, ce qui n'intervint qu'au début de la seconde période.

En laissant Mario Balotelli sur le banc au coup d'envoi, Lucien Favre effectua un choix fort et renouvela sa confiance à l'animation ayant troublé les Verts à l'aller. Assis dans un 4-3-3 équilibré, les hommes de la Côte mirent d'entrée leur visiteur sous pression. Ce dernier tenta bien de gêner la première relance, comme il le fit chez lui face aux Gones. Mais son pressing, souvent effectué d'une manière désordonnée, ne troubla pas la symphonie locale. A la manœuvre, Mika Seri et Wylan Cyprien fluidifièrent les débats.

Devant eux, Younes Belhanda apporta du talent et de la rage au groupe, tout en se montrant un précieux point d'appui grâce à ses qualités de conservation. Valentin Eysseric trouva souvent le décalage par sa justesse. La défense resta sereine, Cardi appliqué. Sûrs de leur force, les Rouge et Noir installèrent rapidement leur visiteur sur un fil. Mobile et percutant, Alassane Plea faillit faire basculer le match du bon côté en première période, à diverses reprises. Mais le ballon échappa au numéro 14 dès la 11e minute, suite à une orientation bien pensée ; puis sa première frappe, consécutive à un une-deux avec Dalbert, fut repoussée par un Jessy Moulin ayant fermé son angle (30'), avant que sa seconde ne trouve un portier sorti à toute allure Gym dans les arrêts de jeu du premier acte.

Offensivement, Sainté ne posa pas de souci au Gym dans un premier temps. Les deux frappes de Romain Hamouma ne trouvèrent pas le cadre (2', 18'), alors que les vagues locales se succédèrent. Pêle-mêle : Eysseric vit son tir dévié de justesse par Théophile-Catherine (26') puis sa tête fuir le cadre en fin de première mi-temps ; Belhanda frappa au-dessus (10'), Baysse vit son coup de casque contré in extremis par Lacroix (42')...

La force du bloc, la sérénité d'Obbadi

Bref, Nice maîtrisa cette 24e journée dans ses grandes largeurs, et connut son plus grand frisson sur une frappe de Hamouma contrée par le visage de Dalbert. M. Delerue signala un pénalty (33'), avant de se dédire avec justesse.

Une magnifique sortie de Cardi (51') dans les pieds de Saivet empêcha les Aiglons de se faire piéger d'entrée de seconde période. Elle intervint au moment où les siens dominaient moins les débats, lors des 20 minutes consécutives au retour des vestiaires. Moins fluides dans les enchaîements et plus bas sur le pré, les Aiglons rechargèrent leurs batteries en restant sérieux. Cardinale, magistral sur une frappe de Roux au premier poteau, veilla au grain.

Pas à l'abri mais les batteries pleines, Nice reprit progressivement la direction des débats. L'entrée d'un Mounir Obbadi appliqué et serein profita au groupe. La physionomie s'en ressentit. Nice repartit vers l'avant.

Suite à un centre contré de Plea, Wylan Cyprien alluma un nouveau pétard à 20 minutes du terme. Hors-cadre. Un bonbon d'Obbadi fut repris par Belhanda mais le ballon s'envola.

Servi superbement par Eysseric, Plea manqua le cadre (81'). Super Mario vit son tir stoppé par Moulin (89').

Il était écrit que le score ne bougerait plus. Le score resta donc figé. Ce qui permet au Gym (3e) de recoller à Paris (2e), de revenir à 3 points de Monaco (1er), et de disposer de 16 unités d'avance sur son visiteur du soir (5e).

C.D.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-0 AS St-Etienne (1-0 à la mi-temps)

24e journée de L1 - 08/02/2017

18 225 spectateurs

Arbitre : Amaury Delerue

But : Cyprien (7') pour Nice.

Avertissements : Belhanda (36') pour Nice ; Hamouma (38'), Théophile-Catherine (40'), Selnaes (45') pour St-Etienne.

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap.), Dante, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter (Obbadi, 72') - Eysseric, Plea (Balotelli, 82'), Belhanda.

AS St-Etienne : Moulin - Pierre-Gabriel, Théophile-Catherine, Lacroix, Pogba - Veretout, Selnaes - Hamouma (cap), Saivet (Jorginho, 61'), Monnet-Paquet (Soderlund, 73' ; Keyta 81') - Roux