Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un petit point et une grande frustration

Nice 1-1 Bastia

27 novembre 2016

Un petit point et une grande frustration

Au terme d'un match qu'il maîtrisa dans son ensemble, le Gym n'est pas parvenu à s'imposer face à Bastia (1-1). La faute à 20 minutes d'errance en début de second acte et à un manque de réussite criant. Il reste néanmoins en tête du championnat.

Jouer avec confiance pour faire déjouer l'autre. Etirer le bloc adverse de long en large pour profiter des espaces. Lors de la réception de Bastia, les Aiglons ont misé sur leur technique et leurs idées pour poursuivre leur marche en avant.  Ils auront baissé de pied 20 minutes, ce qui les contraint à ne faire qu'un petit pas de plus. Face à des Corses contre qui il est préférable de marquer d'entrée pour asseoir son jeu mais contre qui tout relâchement est sanctionné, Nice se facilita pourtant la tâche peu après le coup d'envoi.

Touché par Mika Seri sur corner, Alassane Plea plaça une tête impeccable à la 11e minute, mettant les siens sur la voie. Cette tête remise « d'où elle vient », selon les bonnes vieilles consignes, laissa le portier corse sur les talons et permis aux locaux de griffer avec autorité cette 14e journée. Du moins dans un premier temps.

La marque ouverte, ils s'appliquèrent à faire courir leurs adversaires. A les épuiser. Revenu dans un 4-3-3 au coup d'envoi, avec Cyprien, Seri et Eysseric de retour dans le 11, le groupe de Lucien Favre prit la mesure des Bleus positionnés en 5-3-2 dans le jeu. Ce qui n'assura pas la victoire.

Nice resta sous la menace tant qu'il ne creusa pas l'écart. Le remuant Plea manqua un doublé, en perdant un duel face à un Leca qui ne se jeta pas (17'). Ce rendez-vous manqué ne fit pas perdre aux Rouge et Noir le fil de leurs idées. En repartant de derrière, ils obligèrent les visiteurs à sortir du bois. Lesquels furent souvent à contre-temps lors des 45 premières minutes (donnée caractérisée par les 66% de possession niçoise à la pause), ne se procurant que 2 timides situations (2 frappes de Cahuzac et Cioni) et quelques coups de pied arrêtés.

Cruel relâchement

Les Aiglons tremblèrent d'entrée de second acte, lorsque Crivelli s'imposa dans les airs sur corner (53'), sans toutefois parvenir à cadrer son tir. Ce qui confirma qu'ils n'étaient pas à l'abri et que les coups de pied arrêtés restent une arme redoutable. Dans le sillage de l'entrée de St-Maximin, Bastia s'enhardit suite à sa première grosse opportunité. Monta d'un cran. Mit plus de qualité dans son pressing et de précision dans ses échanges. Ses belles intentions lui permirent de revenir à la marque, lorsque Crivelli profita d'un ballon d'un pointu de Cahuzac repoussé par Cardinale pour ouvrir son pied et ramener la parité (60').

Cette petite gifle réveilla les Azuréens. La réaction ne suffit pas. La joue rouge, ils repartirent de l'avant. Valentin Eysseric s'arracha pour reprendre une ouverture de Dalbert, mais Leca sortit une très grosse parade (68'). Younès Belhanda n'appuya pas assez sa frappe dans la foulée. Puis Malang Sarr toucha le poteau (72') sur un coup franc de Seri, le ballon revint sur Plea mais Leca s'interposa une nouvelle fois. Cette énumération atteste de la pression mise par le Gym dans les 20 dernières minutes. Poussé par tout un stade, il tenta d'aller chercher la gagne à tout prix.

Le Sporting fit le dos rond. Alassane Plea dribbla finalement Leca à 5 minutes du terme, mais envoya son ballon sur la barre.

Les dès furent jetés, les Rouge et Noir ne reprirent pas l'avantage. Malgré les regrets et la frustration, renforcée par 1 seule et étrange minute de temps additionnel, cette petite unité leur permet de conserver la tête de la L1.

C.D.

 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-1 SC Bastia (mi-temps 1-0)

14e journée de L1 - 27/11/2016

20 856 spectateurs

Arbitre : Lionel Jaffredo

Buts : Plea (11e) pour Nice ; Crivelli (60e) pour Bastia

Avertissements : Bifouma (28e), Cahuzac (44e), Nangis (77e) à Bastia

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante (cap), Sarr, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Plea, Belhanda.

SC Bastia : Leca - Keita, Peybernes, Marange - Cioni, Cahuzac (cap), Mostefa, Danic (Diallo, 90e+1), Bengtsson - Bifouma (St-Maximin, 46e), Crivelli (Nangis, 71e)