Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Petits regrets, grands succès

Bilan Féminines

24 juin 2015

Petits regrets, grands succès

Un doublé Coupe / Championnat. Pas mal de satisfactions. Quelques désillusions. Au terme d'une saison marathon qu'elles ont achevée dimanche dernier par un ultime trophée (la Coupe Côte d'Azur), les Féminines du Gym peuvent désormais profiter de vacances bien méritées, bercées par l'agréable sentiment du devoir accompli. Retour sur un long parcours s'apparentant, in fine, à un véritable succès.

Championnat : lancées comme des bombes !

Annoncé parmi les favoris de la DH 2014 /2015, le Gym a tenu son rang, en allant décrocher le titre de champion sans qu'il n'y ait rien à redire. Pourtant, tout n'a pas été simple pour les filles de Gaëlle Mauduit, notamment au coeur de l'hiver. Assommées par une défaite face à Marseille juste avant la trêve, celles-ci ont vu leurs concurrentes prendre le large, demeurant condamnées à l'exploit permanent au début de la nouvelle année. Un poids qu'elles assumèrent sans broncher, en s'offrant Toulon (leader de l'époque) lors de leur retour aux affaires, et en alignant une série de 10 victoires consécutives jusqu'au terme du championnat. Un parcours qui, combiné aux faux-pas des équipes de tête, leur a permis de faire la différence et de dominer l'ensemble de la région. Avec autorité et conviction.


Barrages d'accession : démarrage fatal

Pour la deuxième fois depuis sa création (en 2005), la section féminine avait l'occasion de se frotter aux championnes des autres régions, afin de tenter de décrocher son ticket d'accession à la D2. Si le premier essai (saison 2012 / 2013) s'était avéré difficile, celui-ci ne fut pas loin d'aboutir, au-delà d'un classement final en trompe-l'oeil (3e sur 4). Dans les faits, les championnes de Méditerranée ne peuvent pas se reprocher grand-chose face à 3 de leurs alter ego, si ce n'est un démarrage timide, et une gestion balbutiante d'un rendez-vous couperet.

« Je pense que ces barrages se sont joués au début, analyse avec recul la coach Gaëlle Mauduit. Nous avons perdu des points lors des deux premiers déplacements (nul face à l'ASPTT Montpellier et défaite à Flacé Mâcon), et ça ne nous a pas aidées pour la suite. Après, nous avons fait le travail à la maison, jusqu'à ce retour contre Flacé Mâcon, qui aurait pu tout changer. Nous devions gagner par deux buts d'écart, mais les jambes ne suivaient plus. Du coup, on a perdu face à une formation plus expérimentée (1-3). Je pense que nous pouvons nourrir des regrets par rapport aux deux premiers matches et à la physionomie de la poule, parce que c'était vraiment jouable. »


A une séance de tirs au but du triplé...

Lors des deux coupes auxquelles elles ont pu participer, les Niçoises ont maintenu le rythme qui était le leur durant « la saison régulière », emmagasinant les succès au gré de leur différentes sorties. Ce qui leur offrit assez logiquement deux finales à disputer en toute fin de parcours. Deux finales aux sorts variés. La première, opposant les Rouge et Noir à St Cannat, se tint dans le cadre de la Coupe Méditerranée. Cette compétition, jamais remportée depuis le lancement de la section, échappa une nouvelle fois aux équipières de Wafa Achani, qui ne parvinrent pas à prendre la mesure des championnes de Provence (qui évolueront en DH après l'été) dans le jeu (1-1), et chutèrent lors d'une cruelle séance de tirs au but (2-4). Piquées, les joueuses se rattrapèrent dimanche dernier, à l'occasion du baisser de rideau de leur saison, en ne laissant aucune chance à l'AS Monaco, lors de l'ultime étape de la Coupe Méditerrané (3-0). Histoire d'achever leur route sur une note positive, donnant une juste image de leur exercice 2014 / 2015.