Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Une formation 2.0 pour les jeunes Aiglons

Citoyen

24 février 2015

Une formation 2.0 pour les jeunes Aiglons

Deux semaines après leur initiation aux premiers secours, les pensionnaires du centre de formation niçois ont eu droit à une nouvelle action de prévention citoyenne. Cette fois, ils ont suivi un cours sur la gestion des réseaux sociaux et des dangers liés à la navigation sur Internet.

« Il faut une vie entière pour atteindre la respectabilité, mais il suffit d'une seconde pour tuer une réputation. » La citation de Carmen Posadas, écrivaine uruguayenne, a fait office d’introduction au cours suivi par les pensionnaires du centre de formation niçois, la semaine dernière. Un module de trois quarts d’heure sur l’utilisation des réseaux sociaux et les dangers liés à la toile.

Quel comportement adopter ? Quels pièges éviter ? Comment sécuriser - réellement - ses données personnelles ? « Aujourd’hui, vous êtes encore en formation. Vous ne subissez aucune pression médiatique ou populaire. Mais tout peut soudainement s’accélérer », a prévenu Nicolas Bernard, community manager de l’OGC Nice, club pilote de l’Open Football Club, programme de sensibilisation citoyenne impulsé par la Fondation du Football.

A l’appui de cas particuliers - des frasques de Joey Barton aux tweets controversés de la compagne de Samir Nasri - les jeunes joueurs ont pu mesurer les précautions à prendre avant d’intervenir sur Facebook, Twitter, Instagram ou encore Snapchat. « Il faut rester vigilant à ce qu’on publie. Savoir rester discret et sensé », retient Ben, attaquant en U17. « Une erreur commise aujourd’hui peut nous porter préjudice plusieurs années plus tard. »

« POUR ÊTRE TRANQUILLE AVEC SA VIE NUMÉRIQUE... »

« Pour être tranquille avec sa vie numérique, il faut aussi savoir protéger ses données », a insisté le « CM » du Gym. « Oubliez les dates de naissance et numéros de maillot en mot de passe. Vous pouvez également utiliser un pseudonyme, voire un avatar… » 

Quelles limites ne pas dépasser ? Quelles libertés s’accorder sans porter atteinte aux autres ? Les ados ont également pu donner leur avis sur une série de vidéos, pour clore cet enseignement atypique. Une formation qui se s'inscrit dans une volonté d'apporter un plus au cursus s'apprentissage du jeune footballeur. « Un moment sympa, on a bien rigolé, mais on a surtout appris des choses » glisse l'un deux. Prochain volet : l’engagement citoyen du footballeur.

Y.F.