Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Manu Pires : « La difficulté formatrice »

CFA

31 octobre 2013

Manu Pires : « La difficulté formatrice »

Directeur d'un centre de formation toujours plus prolifique, Manuel Pires entraîne également l'équipe réserve, promue en CFA cette année. Si les prestations ne sont pas encore récompensées sur le plan comptable, à l'aube du derby contre l'AS Monaco, l'éducateur évoque son optimisme à l'appui du labeur observé.

Manu, comment la rentrée du centre de formation s'est-elle déroulée ?

L'édifice de la formation niçoise continue de se construire. Nous essayons de l'améliorer au fil des saisons. La préparation, les matchs amicaux ont été intéressants. Les nouveaux joueurs se sont intégrés, bien accueillis par les anciens. Le centre de formation évolue, se structure. Côté staff, nous continuons d'incorporer des anciens professionnels (Jean-Philippe Mattio, Emerse Faé, …) et même des anciens pensionnaires du centre de formation. La cellule de recrutement, le staff médical ou encore les préparateurs athlétiques fournissent un travail considérable.

La compétition ?
Les trois équipes (U17, U19, CFA) ont connu une entame difficile, mais elle a le mérite d'être formatrice. Elle met en éveil certaines qualités de combativité, d'esprit de groupe. Il est intéressant de voir travailler les joueurs dans différents contextes et environnements. La réussite est formatrice. Mais on apprend plus encore dans la difficulté.

Les U17 Nationaux
A l'entraînement comme en championnat, les garçons ont beaucoup progressé. Par sa qualité, sa mentalité, ce groupe est très intéressant. Comme sur le plan scolaire, où les jeunes s'illustrent très positivement. Il y a un gros potentiel à tirer. Les natifs de 1998, derniers arrivés, se font petit à petit à la philosophie du club. Même si ce n'est pas toujours simple : nous voulons des joueurs toujours plus doués, toujours plus tôt.

Les U19 Nationaux
Une catégorie entre deux eaux. A mi-chemin entre les U17, pas encore prêts, et la CFA, qui fait justement appel aux meilleurs U19. Restent les joueurs qui accusent un léger retard, qui doivent encore prouver à ce niveau pour aspirer à plus haut. La tâche n'est pas simple pour leur entraîneur, Thierry Malaspina. D'autant que nous n'avons jamais eu un groupe aussi jeune que cette année. Peut-être trop ? Mais nos garçons apprennent beaucoup sur le plan mental.

La réserve, promue en CFA
Nous avons réalisé une bonne préparation, très encourageante. Avec beaucoup de joueurs qui ont vécu la montée, plus d'autres que nous avons incorporés pour compléter certains postes. J'ai vu beaucoup de bonnes choses. Aujourd'hui, le classement n'est pas flatteur. Mais il ne reflète absolument pas la qualité des joueurs et de l'effectif. Je regrette que les garçons ne soient pas mieux récompensés de leurs efforts. Nous manquons de réalisme face au but, nous sommes trop naïfs défensivement. Et pas du tout à notre place ; nos adversaires ne cessent de nous le répéter. Mais nous n'inverserons la tendance que par le travail.


Le fossé entre CFA et CFA2 est-il si important ?

Personne ne connaissait ce championnat auparavant. Nous le découvrons. Et malgré ce que pourraient laisser penser nos résultats, nous posons bien plus de problèmes à nos adversaires qu'ils ne nous en causent. Nos contenus sont intéressants, nos joueurs talentueux.

Les adversaires sont également plus expérimentés...
Effectivement. On les sent également mieux informés sur la manière dont jouent les équipes de l'OGC Nice. Ils savent que nous aimons tenir le ballon et nous punissent par des contres rapides. A nous de travailler cette faiblesse. Moins se découvrir pour se rassurer comptablement. Aussi, les équipes qui occupent le haut de tableau, quelque soit le championnat, le doivent à un buteur. Chez nous, il ne s'est pas encore révélé. Tout ne se joue qu'à des détails. Et il ne manque pas grand-chose.

« Le club grandit ; les exigences avec »

Votre deuxième année de travail aux côtés de Claude Puel ?
La porte est grande ouverte pour nos joueurs, nous le savons. Mais le club grandit, et les exigences avec. Le garçon qui veut accéder le groupe pro doit être plus complet. C'est pourquoi nous augmentons la quantité et l'intensité de travail. Nous voulons livrer à l'équipe pro des joueurs plus performants, et ne plus les voir revenir.

Ils sont de plus en plus nombreux à côtoyer le groupe pro...
C'est le projet du club dont nous récoltons les fruits aujourd'hui. Mais nous sommes encore loin des objectifs. Nous devons être encore plus performants et exigeants. Nous voulons former des joueurs armés pour s'imposer comme des titulaires à part entière. Et pas seulement des remplaçants.

En participant à plusieurs initiatives solidaires (Special Olympics et le Mercredi du Respect prochainement), vous entretenez le contact de vos apprentis footballeurs avec la réalité...

C'est d'abord un réel plaisir. Voilà plusieurs années que les structures du centre accueillent des manifestations en faveur de Special Olympics, qui plus est sous le parrainage de Timothée Kolodziejczak. Des journées toujours formidables. Nos jeunes consacrent de leur temps et de leur passion à d'autres qui le leur rendent par leur dynamisme et leur joie de vivre. Dans un monde footballistique parfois rude, il s'agit d'une bouffée d'oxygène. Le Mercredi du Respect appuie quant à lui l'engagement de l'OGC Nice auprès des clubs amateurs. Cette proximité est une évidence, d'autant que beaucoup de nos joueurs en sont issus. L'OGC Nice est aussi leur vitrine. Véhiculer une image positive relève du devoir. C'est un souhait du président, de la direction. Nous sommes enthousiastes à l'idée de consacrer du temps à ces clubs qui n'ont pas forcément nos moyens.

Ce samedi (15 heures, Parc Honneur), vous recevez vos homologues de l'AS Monaco...
Une très belle rencontre en perspective. Le genre de matchs que nous aimons jouer. En tant que fervent militant pour la création d'un championnat des réserves professionnelles et sans dénigrer le CFA, ce genre de match nous donne l'occasion de confronter notre qualité de formation. Les équipes jouent au ballon, les futurs talents de Ligue 1 s'expriment... Nous connaissons bien Monaco, leader incontesté, qui écrase un peu tout le monde. Nous allons faire en sorte de réaliser le meilleur match possible.
Y.F.