Homepage OGC Nice offical website

Lucien Favre : « On prépare bien l

Interview

December 30, 2017

Lucien Favre : « On prépare bien l'avenir »

Avant de retrouver le terrain, Lucien Favre a fait le point devant la presse sur cette mini-trêve, l'état des troupes, le mercato...

Coach, les vacances ont été courtes. Cela a-t-il été suffisant ?
Ca a fait du bien de couper oui. Il y a eu beaucoup de matchs dans cette première partie de saison. Nous avons dû reprendre très tôt cet été, avec ce match très important pour la qualification face à l'Ajax. Cette pause à Noël était très courte, mais ces 5-6 jours ont fait du bien. Il vaut mieux s'arrêter une semaine que deux, car ensuite pour repartir ce serait plus compliqué.

En arrive-t-on à un sentiment de saturation à un moment donné, au point de dire qu'on en a marre ?
Marre non, ce n'est pas le terme. C'est notre job et on l'aime. Mais il faut voir autre chose, la famille, les amis. Noël c'est toujours un moment spécial. J'ai passé quelques jours chez moi, en Suisse, il y avait de la neige, c'est apaisant. Mais je suis très content de revoir mes joueurs et mon staff. Ca manque vite, on se réjouit de retrouver le terrain.

Pouvez-vous faire le point sur votre effectif pour cette reprise ?
Il manque quelques joueurs. Les Brésiliens ont fêté Noël au Brésil, ils rentreront un peu plus tard. Mario Balotelli travaille avec un préparateur physique et revient le 2. Nous avons quelques blessés qui vont reprendre progressivement avec un de nos préparateurs  : Cyprien (adducteurs), Lusamba (ligament latéral interne), Jallet, Coly, Ganago, Sneijder. Seri est là mais malade. Makengo est là aussi, même s'il a une petite gêne derrière la cuisse.

Comment allez-vous gérer ces derniers jours de 2017 ?
On va y aller doucement. Les joueurs avaient un programme d'entretien. J'imagine qu'ils ont fait quelque chose pendant cette semaine. Il ne faut pas forcer, faire attention. Ça sera progressif et pas très long, des entraînements d'1h ou 1h15.

Allez-vous contrôler ce qu'on fait vos joueurs pendant cette pause, notamment au niveau de leur poids ?
On est un club pro, donc bien sûr que l'on contrôle. Mais pour les joueurs, c'est bien aussi de se relâcher un peu. Pendant la période de Noël on est en famille, on mange différemment. Mais ce sont des pros, je ne pense pas qu'un joueur prenne 4 kg en une semaine, on leur fait confiance (sourire).

Particularité du calendrier cette année, vous attaquez par deux matchs de Coupe !
Oui c'est rare. Ce sont des matchs couperets d'entrée. C'est un peu bizarre mais c'est comme ça. Si on ne voulait pas ça, il ne fallait pas se qualifier ! Quoi qu'il en soit, tous les matchs à venir seront importants. On a un gros programme avec des rencontres très rapprochées. 

Qu'attendez-vous de ces matchs de coupe ? Comptez-vous privilégier celui de Monaco compte tenu que vous n'êtes qu'à 180 minutes de la finale en Coupe de la Ligue ?
Pour aborder ces matchs, il est important que le groupe soit le plus complet possible, même si ce sera difficile compte tenu du point médical que je vous ai fait auparavant. Mais il n'y a aucun match a privilégier. On ne va pas jeter le match de reprise. Il faut que l'on soit a 100% sur les 2. 

Qu'espérez-vous du mercato ?
Il y a des postes à améliorer je le dis depuis le début de saison, mais l'hiver, il ne faut pas rêver. Si vous faites ne serait-ce qu'un bon transfert, c'est très très bien. Mais souvent pour y arriver, il faut « allonger ». On verra ce qu'il est possible de faire. Notamment sur les côtés, devant. Un joueur polyvalent dans ce secteur si possible. C'est le profil qu'on a ciblé. On regarde toutes les opportunités, même à des postes où l'on n'a besoin de personne dans l'immédiat. Le club pense aussi au long terme. Mais il y a du monde et beaucoup de concurrence. On espère aussi pouvoir compter sur Seri et Cyprien, même si pour ce dernier ça prendra du temps. Avant la saison, on avait dit qu'on comptait sur lui à partir du mois de mai...

Craignez-vous des départs ?
Non, il devrait y avoir quelques départs mais pas beaucoup. De joueurs en manque de temps de jeu. En prenant exemple sur le prêt de Boscagli, très positif pour lui, en Ligue 2. Balotelli ? C'est acté qu'il reste. Le président a été clair, pour moi il n'y a pas de doute. Mario s'est bien remis dans le coup, mais il a encore des étapes à franchir. Il est sur le bon chemin et restera au minimum encore 6 mois avec nous. Koziello ? Ça m'étonnerait qu'il parte.

Votre ascension au classement en décembre peut-elle changer le comportement du club sur ce mercato ?
Non pas du tout. Je ne change pas d'un iota ce que je disais au début de saison. C'est vrai que sur la fin de la première partie de saison, on s'est bien stabilisé au niveau défensif. Mais il y a encore un sacré boulot devant nous. Nous sommes sixièmes c'est bien mais ça tient à très peu de choses. Regardez le nombre de points du 18e, avec la victoire à 3 points ça va très vite. Mais il est certain que c'est mieux de regarder le classement maintenant que trois semaines plus tôt. La deuxième partie de saison va être délicate, mais on prépare bien l'avenir.

Que vous souhaiter pour 2018 ?
Sur le plan sportif, gagner un titre avec Nice ! Ensuite, je ne vous sors pas le refrain sur la santé etc., c'est le b.a.-ba. Disons que j'aimerais qu'on s'améliore dans plein de petits détails qui font pencher la balance.