Homepage OGC Nice offical website

Septembre : la machine est lancée

Bilan 2017

December 30, 2017

Septembre : la machine est lancée

Après un mois d’août mitigé, la machine niçoise se lance véritablement en septembre. Avec un effectif quasiment au complet, hormis les blessés, le Gym commence à tourner. A avancer.

Comme l’année d’avant, à la même époque, le voisin monégasque boit la tasse à l’Allianz Riviera, grâce à un doublé de Balotelli, un but de Plea et un de Ganago, nouveau visage monté de la réserve au cours de l’été. Comme l’année d’avant, le succès résulte, entre autres, d’un coup tactique de Lucien Favre. Sauf que cette fois, le Suisse sort de son chapeau un 4-4-2 à plat, offrant une grande liberté au duo Plea – Balotelli devant.

Chauffée par son été, la bande à Dante négocie parfaitement son départ en Europa League, puisqu’elle en passe 5 à Zulte-Waregem, sur le terrain du dernier vainqueur de la Coupe de Belgique ; puis 3 chez elle contre le Vitesse Arnhem, tenant de la coupe des Pays-Bas. Deux sorties où Alassane Plea signe deux doublés.

En confiance, le collectif se relance. Tape Rennes au Roazhon Park et accroche un nul au courage face à Angers. La barre est redressée, Nice remonte dans la première moitié de tableau (9e à la fin du mois) et peut légitimement espérer sortir des poules de l’Europa League.

Le moment fort 

L’Aiglon du mois

Son talent permet aux siens d’avancer : cette constante de l’année 2017 prend encore plus d’épaisseur à l’heure où le mercure commence à baisser. En septembre, donc, après son festival monégasque, Mario gagne, seul, 3 points à Rennes. Terre où, après être passé à côté de son match, il force la décision d’une frappe de mutant. Sa hargne permet enfin d’arracher un nul face à Angers. Dans un style unique, agressif, technique et puissant.