Homepage OGC Nice offical website

Août : l

Bilan 2017

December 29, 2017

Août : l'exploit est là !

Le mois débute par un exploit. Et quel exploit ! Le 3 août, la cuvée 2017/2018 entre dans l’histoire du club en éliminant l’Ajax. Arnaud Souquet met d’entrée les siens sur la voie, en se montrant attentif à un tir de Lees-Melou repoussé par Onana. Après une première demi-heure énorme, le Gym se fait secouer. Tangue, courbe l’échine, peine à supporter la pression du dernier finaliste de l’Europa League et se retrouve logiquement mené à une demi-heure du terme. Et puis Mika Seri talonne, et puis Vincent Marcel marque du droit, et puis les Aiglons tiennent bon, et puis leurs supporters savourent… Bref, le miracle tant attendu se produit. La capitale azuréenne verra l’Europe une 2e saison consécutive.

L’Europa League, pour être plus précis, car les Aiglons héritent du « pire tirage possible » lors des barrages de la Ligue des Champions : Naples. Ils ne pourront rien faire face aux Partenopei, joueurs, rodés et, tout simplement, au-dessus. Si le match aller laisse quelques espoirs (défaite 0-2), le retour fait l’effet d’une bassine d’eau glacée (0-2), même si le come-back d’un Mario à court de condition, la première dans le 11 de Wesley Sneijder et les jambes d'Allan Saint-Maximin, recrues phares de l’été, entretinrent l’espoir au premier coup de sifflet. Coup de sifflet précédé, pour la première fois, de l'hymne de la Ligue des Champions dans la Plaine du Var.

L’avenir continental s’écrira donc en C3. Après avoir laissé beaucoup d'énergie dans leurs premières sorties, les Azuréens piochent (logiquement) lors du début de la L1.

Après trois défaites (St-Etienne, Troyes, Amiens) et une victoire (Guingamp), ils occupent la 17e position du classement.

Le moment fort 

L’Aiglon du mois

Tout juste arrivé en provenance de Monaco, Allan Saint-Maximin a effectué des débuts séduisants. Percutant et très difficile à cadrer au un contre un, le nouvel ailier prouve, au gré de ses sorties, qu’il a des jambes de feu. Et une grande marge de progression devant lui… « Le coach veut que j’épure mon jeu et que j’utilise mes qualités à bon escient, au bon moment, analysait-il en fin d'année, au moment de jeter un œil sur ses 6 premiers mois niçois. Je progresse dans le sens où je suis en train de simplifier mon jeu, ce qui profite à l’équipe. Ça demande du travail et de la rigueur ».